Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 20 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

2 août 1640 : naissance du graveur Girard Audran

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Août > 2 août > 2 août 1640 : naissance du graveur (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 2 août. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
2 août 1640 : naissance
du graveur Girard Audran
Publié / Mis à jour le mercredi 1er août 2012, par LA RÉDACTION
 

Dans l’art de traduire l’idiome de la peinture en un langage moins énergique, moins brillant, mais plus facile, plus populaire, Girard Audran mérita l’une des premières places : il devint l’une des gloires du siècle de Louis XIV, en propageant dans toute l’Europe la splendeur dont l’école française jouissait sous ce monarque. Ami de Lebrun, il reproduisit à l’aide du burin les plus belles compositions de ce peintre célèbre ; tous deux ils demeurent inséparables et passeront ensemble à la plus lointaine postérité.

On a trouvé même que, dans plusieurs productions, et notamment dans la suite des batailles d’Alexandre, qu’Audran fut chargé de graver pour le roi, le graveur l’emportait en correction sur le peintre. Une multitude d’autres ouvrages, parmi lesquels on distingue un Recueil des proportions du corps humain, la Femme adultère, le Pyrrhus, le Coriolan, etc., mirent le sceau à la renommée de l’habile artiste. En 1681, l’Académie de peinture, qui l’avait déjà reçu dans son sein, le nomma l’un de ses conseillers. Audran termina sa carrière à Paris, dans le cours de l’année 1703.

A l’âge de vingt-six ans, il avait fait le voyage de Rome, et avait passé trois années dans cette ville, livré aux études les plus sévères. Ce fut Colbert qui le-rappela d’Italie, et lui procura une pension et un logement aux Gobelins. D’après le témoignage de ses biographes, Audran ne fut pas moins regretté pour ses qualités aimables et douces que pour la supériorité de ses talents.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !