Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 3 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Livre histoire LUCHON (Les Églises du Pays de) par Henry Pac

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Haute-Garonne (Midi-Pyrénées) > LUCHON (Les Églises du Pays de)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages de Haute-Garonne (Midi-Pyrénées)
LUCHON (Les Églises du Pays de)
(par Henry Pac)
Publié / Mis à jour le samedi 30 juillet 2011, par LA RÉDACTION
 

Sur le chemin du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, envahi par les Maures, mais aussi important foyer gallo-romain, le canton de Luchon regorge de faits historiques. L’ouvrage d’Henry Pac retrace avec une rare précision l’histoire et l’architecture de chaque église ou chapelle de ce canton, au cours d’une véritable promenade à travers la région ; il permet à chacun de renouer avec un passé empreint de légendes.

Ainsi, en 782, une femme connaissait un accouchement difficile. La sage-femme demanda qu’on prît de l’eau bénite au bénitier de l’église, et tout se déroula alors facilement. Aventin vint au monde, et devenu adulte, se retira dans l’ermitage de Saint-Julien, d’où il prêcha la parole divine. Capturé par les Maures, il fut enfermé dans la tour de Saint-Blancat, d’où il sauta d’une hauteur de 200 mètres : ses pieds sont encore gravés dans la pierre sur laquelle il atterrit. Exaspérés, les Maures décapitèrent le jeune homme qui prit sa tête entre ses mains, pour aller s’enterrer lui-même au pied de la pierre de Saint-Blancat.

Au XIe siècle, un berger s’aperçut que le taureau de son troupeau ne paissait plus et grattait autour de cette pierre. Les villageois creusèrent, et découvrirent le corps de saint Aventin décapité ; une nuée d’abeilles s’amoncela en un gros nuage noir, et il fallut attendre l’autorisation du pape pour exhumer le corps pour que les insectes disparaissent. La dépouille fut alors transportée sur un chariot par des vaches, qui s’arrêtèrent où l’on décida de construire l’église de Saint-Aventin, au XIIe siècle. Pendant longtemps...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !