Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 8 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

19 mars 1783 : fondation de l'École royale des Mines par Balthazar Sage

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Mars > 19 mars > 19 mars 1783 : fondation de l'École (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 19 mars. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
19 mars 1783 : fondation de
l’École royale des Mines
par Balthazar Sage
Publié / Mis à jour le samedi 19 mars 2016, par LA RÉDACTION
 

Savant professeur de chimie métallique, membre de l’Académie des sciences et d’autres sociétés savantes, Balthazar-Georges Sage naquit à Paris le 7 mars 1740. Au sortir du collège, il se consacra à l’étude de la chimie et y fit des progrès si rapides, que les premiers ouvrages qu’il publia, très jeune encore, établirent sa réputation.

Connu avantageusement de Louis XVI, ce fut à sa sollicitation que ce monarque créa, en 1783, l’École des Mines, dont Sage fut nommé directeur et professeur. Celui-ci employa, pendant dix ans, une grande partie de sa fortune à former la première collection de minéraux pour l’instruction publique. Son riche cabinet est un des plus beaux monuments de ce genre. Les cours de Balthazar Sage étaient devenus comme de mode : non seulement des élèves et des savants y assistaient, mais ce qu’il y avait de plus distingué dans la ville et à la cour, soit parmi les seigneurs, soit parmi les dames.

En 1808, il perdit la vue, par l’effet d’une opération chimique ; mais cela ne l’empêcha pas de continuer ses leçons, ni de s’occuper de ses ouvrages. Comme tout se perfectionne ou se renouvelle, au système chimique de Sage succéda celui de Lavoisier, et chacun d’eux eut des partisans. On changea l’ancienne nomenclature, qu’on soumit à d’autres théories, auxquelles Sage ne voulut jamais adhérer.

Balthazar-Georges Sage
Balthazar-Georges Sage

Les inspecteurs des mines firent distribuer, en 1816, à la Chambre des députés un Mémoire dans lequel ils prétendaient que Sage avait été porté depuis 1788 sur le budget des mines pour 20 000 francs de traitement. En ayant été instruit, Balthazar Sage réclama contre cette assertion, par la voie des journaux, et déclara « que depuis 1783, il n’avait jamais touché que 5 000 francs, qui lui avaient été accordés par un arrêt du conseil. » Il fit remarquer en passant, « que, quoique créateur du corps des mines, il n’avait eu depuis vingt-cinq ans aucune relation avec ceux qui le composaient actuellement, parce qu’ils lui avaient donné des preuves d’une insigne malveillance. » C’était précisément depuis 25 ans que l’on suivait le système de Lavoisier.

Le 8 janvier 1817, le roi Louis XVIII le nomma chevalier de l’ordre de Saint-Michel. Balthazar Sage fut pendant plusieurs années administrateur des monnaies à Paris, fonction dont il s’acquitta avec autant de probité que de zèle. Quoique d’un âge très avancé, il était d’une conversation vive, spirituelle et enjouée. Il rendit l’âme en 1824, âgé de près de 85 ans et après plus de 50 ans de professorat.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !