Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 26 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Les ananas d'Honoré de Balzac

Vous êtes ici : Accueil > Faune, Flore > Ananas (Les) d'Honoré de Balzac
Faune, Flore
Arbres célèbres, vertus des plantes, croyances liées aux animaux. Faune et flore vues par nos ancêtres. Balade au coeur des règnes animal et végétal
Ananas (Les) d’Honoré de Balzac
(Source : Le Figaro)
Publié / Mis à jour le samedi 13 janvier 2018, par LA RÉDACTION
 
 
 
Responsable de la bibliothèque de la Société nationale d’horticulture de France, Daniel Lejeune nous raconte comment le célèbre écrivain, habitué des montages financiers hasardeux, a failli se ruiner en se lançant dans la culture de cette plante tropicale, ce projet fou restant, fort heureusement pour lui et ses nombreux lecteurs, lettre morte

Qui penserait qu’Honoré de Balzac s’intéressait à l’horticulture ? Qui penserait qu’en plus il s’intéressait à l’ananas ? Balzac était un piètre gestionnaire et avait le génie de s’engager dans des combinaisons financières qui généralement étaient des catastrophes.

Honoré de Balzac. Peinture réalisée d'après une photographie de Nadar
Honoré de Balzac. Peinture réalisée d’après une photographie de Nadar

L’une d’elles a failli aboutir, c’est-à-dire mal tourner. On le sait parce qu’un de ses amis nous a décrits ce qui s’était passé. Lorsque Balzac a acheté la propriété des Jardies à Ville-d’Avray, il s’est extasié devant l’orientation du terrain, un terrain vaste et bien exposé au soleil. Il s’est dit qu’il allait faire des affaires et planter des ananas.

À l’époque, l’ananas était une plante extrêmement à la mode, qui n’arrivait ni par avion, ni par bateau, et qu’il fallait cultiver en France. C’était d’ailleurs tout un art, car la culture de l’ananas avait été mise au point sous l’Ancien Régime, et depuis lors peu de jardiniers savaient encore le cultiver. On cultivait soit sous serre, ce qui était fort coûteux, soit sous châssis, ce qui était difficile techniquement : il fallait monter des couches avec des feuilles et du fumier, et surveiller cela comme le lait sur le feu.

Les Jardies, à Ville-d'Avray. Illustration paru dans Le Monde illustré en 1883
Les Jardies, à Ville-d’Avray. Illustration paru dans Le Monde illustré en 1883

Balzac pense en planter 100 000 pieds et les vendre dans un magasin qu’il a déjà imaginé, situé rue de Montmartre et qui s’appellera Aux Ananas des Jardies. Pour avoir des clients, il songe à les vendre 5 francs au lieu de 20, une vente à perte naturellement. Cela ne s’est pas fait, et heureusement car il aurait fait une faillite retentissante de plus.

Marc Mennessier
Le Figaro

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !