Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 11 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

Cartes et passeports pour étrangers et diplomates. Ministère des Affaires étrangères. Vergennes

Vous êtes ici : Accueil > Brèves d’Histoire > Mystérieux passeports délivrés par (...)
Brèves d’Histoire
Brèves d’Histoire de France : bribes et miettes historiques utiles à une meilleure connaissance de notre passé
Mystérieux passeports délivrés
par les Affaires étrangères
à la fin du XVIIIe siècle
(D’après « Musée des familles », paru en 1865)
Publié / Mis à jour le mardi 12 août 2014, par LA RÉDACTION
 
 
 
A la fin du XVIIIe siècle, le comte de Vergennes, Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères durant 13 ans et qui marqua cette fonction au point que l’on dit aujourd’hui d’un ministre occupant ce poste qu’il s’assoit dans le « fauteuil de Vergennes », usait de cartes mystérieuses pour connaître, à l’insu de la personne étrangère se rendant en France, son histoire et ses desseins

Dans un curieux ouvrage sur la Cryptographie, le célèbre bibliophile Paul Lacroix mentionne une brochure fort rare, imprimée vers 1793 en langue allemande, intitulée : Correspondance de la police secrète du comte de Vergennes, ministre de l’infortuné roi Louis XVI.

Secrétaire d’État des Affaires étrangères de Louis XVI de 1774 à sa mort survenue le 13 février 1787, Charles Gravier de Vergennes fut, selon l’historien et l’un des principaux fondateurs de l’histoire diplomatique en France Albert Sorel (1842-1906) « le plus sage ministre que la France eût rencontré depuis longtemps, et le plus habile qui se trouvât aux affaires en Europe ».

Ce ministre, écrit Lacroix, faisait usage d’une simple carte pour les lettres de recommandation ou les passeports qu’on donnait aux étrangers qui se rendaient en France, ou dans les relations diplomatiques. Ces cartes contenaient à leur insu tous les renseignements qui les concernaient : la patrie, l’âge, la religion, la profession, le caractère, les vertus et les vices, le signalement, le motif du voyage.

Charles Gravier, comte de Vergennes (1719-1787)
Charles Gravier, comte de Vergennes (1719-1787)

Voici la description sommaire de ces cartes mystérieuses. La couleur désignait la patrie de l’étranger. La forme de la carte indiquait l’âge : circulaire, moins de vingt-cinq ans ; ovale, vingt-cinq à trente ans ; octogone, trente à quarante-cinq ans ; hexagone, quarante-cinq à cinquante ans ; carrée, cinquante-cinq à soixante ans ; carré long, au-dessus de soixante ans. Deux lignes au-dessous du nom désignaient la taille : ondoyantes et parallèles, grand et maigre ; rapprochées, grand et gros ; droites ou courbes, stature moyenne, etc.

Un dessin figurant une rose, signifiait que le porteur avait une physionomie ouverte ; une tulipe, pensive et distinguée, etc., Un ruban autour de la bordure descendant plus ou moins bas : célibataire, marié ou veuf.

Des points fixaient, par leur nombre, la position de fortune. La religion était indiquée par un signe de ponctuation : un point signifiait catholique ; une virgule, calviniste ; un point-virgule, luthérien ; un tiret long, juif. L’absence de signe signifiait athée.

Des signes dans les angles de la carte, ou au-dessus, à côté, ou au-dessous des mots, et qui pouvaient passer pour des ornements sans conséquence, indiquaient les qualités, les défauts, l’instruction, etc., etc.

En jetant un coup d’œil sur la carte qui lui était présentée, le ministre lisait couramment, en une minute, si l’individu porteur était joueur, vicieux ou duelliste ; s’il venait pour se marier, pour recueillir une succession, ou étudier ; s’il était bachelier, médecin on avocat, et s’il fallait le surveiller. Ainsi, une simple carte, qui ne semblait porter que le nom de l’étranger, contenait son histoire.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !