Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Louis XVIII débarque à Calais le 24 avril 1814 : histoire d’un bicentenaire oublié - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Louis XVIII débarque à Calais le 24 (...)

L’Histoire fait l’Actu

Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.


Louis XVIII débarque à Calais
le 24 avril 1814 : histoire d’un
bicentenaire oublié
(Source : La Voix du Nord)
Publié / Mis à jour le jeudi 24 avril 2014, par LA RÉDACTION

 
 
 
Un événement majeur de l’Histoire de France et de Calais s’est déroulé le 24 avril 1814. Pourtant, ce bicentenaire ne donnera lieu à aucune célébration, au grand dam de Joël Delrocq, un Calaisien féru d’histoire.

On célèbre en ce 24 avril 2014 le bicentenaire d’un événement majeur de l’Histoire, celle de la France comme celle de Calais. Il y a tout juste deux siècles, le dimanche 24 avril 1814 en début d’après-midi, le roi Louis XVIII a débarqué du navire Royal Sovereign, en provenance de Douvres, et posé le pied sur le sol calaisien.

Colonne Louis XVIII à Calais
Colonne Louis XVIII à Calais
Crédit photo : Serge Ottaviani

Ce retour en France marque la fin de vingt ans d’exil, et annonce la fin de la période napoléonienne et la Restauration. Depuis, une colonne marquant l’événement est érigée au bord du bassin de Paradis. Au pied de la colonne, l’empreinte du pied du Roi, que des Calaisiens zélés s’étaient empressés de mouler à son arrivée.

Le bicentenaire, c’est ce jeudi, et aucune célébration n’est prévue. Au grand dam de Joël Delrocq, un Calaisien féru d’histoire, qui se désole de l’oubli – volontaire ou non – et du silence qui entourent ce bicentenaire. « L’événement fait pourtant partie de la liste officielle des commémorations nationales éditée par le ministère de la Culture », regrette Joël.

Mais voilà, la Restauration est une période de l’histoire plutôt délaissée, et le système monarchique n’a guère le vent en poupe. « La République n’est pas fondée sur les valeurs de la Restauration, note Joël. Si l’événement n’est pas commémoré, ce n’est pas par ignorance, j’ose espérer que nos édiles sont cultivés, et connaissent l’histoire de Calais. Non, face à une colonne qui célèbre le retour de la monarchie, ils risqueraient de se retrouver comme une poule face à un couteau. »

« Poussées de fièvre »
Joël Delrocq le concède volontiers : s’il regrette que la date du 24 avril 1814 tombe un peu dans l’oubli, c’est sans doute « parce qu’un fond royaliste sommeille en moi. J’ai parfois des poussées de fièvre royaliste, qui m’ont conduit, à l’occasion de quelques 24 avril, à venir déposer une gerbe au pied de la colonne. La première fois, j’avais amené des lys. Le lendemain, ils avaient disparu. Les années suivantes, j’ai déposé des fleurs plus modestes. » D’où lui vient cette bienveillance à l’égard de la monarchie ? « J’ai toujours aimé l’histoire et enfant, je dévorais les romans historiques. Mais attention, je ne suis pas un militant ! Je ne plaide pas pour le retour d’un roi sur un trône qui de toute façon n’existe plus ! Mais les monarchies telles qu’elles existent en Grande-Bretagne, en Espagne ou dans les pays nordiques n’ont pas que des défauts. La personne du souverain incarne le pays de manière continue. Et après tout, notre Ve République est une sorte de monarchie élective. »

Selon Joël, Louis XVIII a eu l’immense mérite de mettre fin au règne de Napoléon, « quelqu’un qui a rempli les cimetières », de ramener la paix et la prospérité, « notamment à Calais, qui avait beaucoup souffert du blocus avec l’Angleterre. » Donc oui, l’oubli dans lequel a sombré Louis XVIII n’est pas juste aux yeux de Joël, surtout à Calais : « Cette colonne et l’un des plus vieux monuments de Calais : on aurait pu, pour ce bicentenaire, l’éclairer, donner un concert à Notre-Dame avec le Te Deum, qui avait joué pour le Roi en 1814. Ou même faire une reconstitution de l’arrivée du Roi ! » Qui sait, peut-être que les cent prochaines années rendront un peu de lustre au souvenir de Louis XVIII et que le tricentenaire de son débarquement, le 24 avril 2114, donnera lieu à des célébrations dignes de ce nom.

Bruno MALLET et Jean-Pierre BRUNET
La Voix du Nord

Accédez à l’article source




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Il a honte bue ; il a passé par-devant l'huis du pâtissier
 
 Changer de note
 
MANIFESTATIONS
 Printemps de l'Archéologie à Saint-Dizier
 
 Courbet dessinateur : une exposition inédite à Ornans (Doubs)
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Fortifications et habitat du Moyen Age à Harfleur (Normandie)
 
 Aleria (Haute-Corse) : découverte d’une nécropole romaine et étrusque
 
 Hangar à dirigeables normand (L'incroyable histoire du gigantesque)
 
 HistoPad : s'immerger dans la vie de château à Amboise ou Loches en Touraine
 
 
Et puis aussi...
 
 Polémique autour des nouveaux programmes d’histoire
 
 Restauration du retable d'Issenheim à Colmar : redécouverte de la peinture de Mathias Grünewald
 
 Site (Un) médiéval à proximité de la seigneurie de Champomey (Saône-et-Loire)
 
 Abbaye médiévale édifiée sur un quartier antique à Meaux
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 269 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services