Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur XNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Une pirogue gauloise découverte dans le marais vendéen

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Pirogue gauloise (Une) découverte (...)
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Pirogue gauloise (Une) découverte
dans le marais vendéen
(Source : Ouest-France)
Publié / Mis à jour le jeudi 9 mai 2024, par Redaction
 
 
Temps de lecture estimé : 2 mn
 
 
 
Retrouvée dans un marais salant en Vendée, cette pirogue gauloise datant du Ier siècle avant J.-C. est aujourd’hui plongée dans une bassine à Grenoble. Une fois sa restauration terminée, elle prendra place à l’Historial de Vendée. Retour sur cette « découverte majeure et rare ».

Été 2019, à L’Île-d’Olonne, commune du sud-Vendée, Julien Lardeux restaure un ancien marais salant avec son collègue lorsqu’il rencontre une surface dure. « En grattant l’argile, à une soixantaine de centimètres de profondeur, je découvre un morceau de bois. À la différence de ceux que l’on trouve habituellement, qui se coupent comme du beurre, celui-ci était dur, ça m’a intrigué. » Les deux associés, passionnés de patrimoine, alertent les services archéologiques. Ils ne le savent pas encore, mais ils viennent de découvrir une pirogue, et à ce titre sont aujourd’hui considérés comme étant les « inventeurs » de cette trouvaille.

En juillet 2019, une pièce est prélevée de la torpeur du marais vendéen et envoyée sous le soleil de Miami (États-Unis) pour une analyse au carbone 14. « Là, on découvre que ce morceau de bois travaillé, évidé, que l’on identifie comme une pirogue, date du Ier siècle avant J.-C. ! » se souvient Yann Viau, responsable de recherche à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). « Ça devient une découverte majeure... et rare. En Europe, on a très peu de pirogues de l’ère gauloise. »

La pirogue lors de sa sortie de l'eau, dans le marais de L'Île-d'Olonne, en Vendée, en 2022
La pirogue lors de sa sortie de l’eau, dans le marais de L’Île-d’Olonne, en Vendée, en 2022

D’autant que l’embarcation est entière, comme le constatent les chercheurs lorsqu’ils la sortent de l’eau, en avril 2022. « Elle mesure 5,40 m de longueur pour 35 cm de large, détaille le scientifique. On naviguait debout, à un ou deux, à la perche. On imagine que ce type de bateau servait à transporter des produits, comme de l’osier ou du poisson, dans des zones à faible profondeur. »

Depuis deux ans, la pirogue gauloise a gagné le laboratoire ARC-Nucléart, à Grenoble. « Si le marais a permis sa préservation, il a aussi contribué à la rendre extrêmement fragile, explique Yann Viau. L’argile a gorgé le bois d’oxyde de fer, ce qui fait qu’il s’oxyde au contact de l’air. Il a donc été plongé dans une immense bassine d’eau chargée en calcaire. » Prochaine étape du long processus de restauration : une machine va geler toute l’eau présente dans le bois. « Pour éviter qu’il ne se rétracte lors de la disparition de l’eau, les chercheurs vont injecter la pirogue d’une résine chimique qui occupera les cellules vides. »

La pirogue est aujourd'hui conservée dans une bassine remplie d'eau, à Grenoble
La pirogue est aujourd’hui conservée dans une bassine remplie d’eau, à Grenoble

Le conseil départemental de Vendée finance ce travail de restauration (120 000 €). « C’est un objet rarissime et il nous a paru évident de le préserver », glisse Guillaume Jean, président de la commission Culture et patrimoine. D’autant que les chances de le retrouver, intact, étaient infimes. « Il a fallu l’addition de plusieurs facteurs positifs, sourit Yann Viau. Avant de réhabiliter le marais, les sauniers font un seul sondage, d’un mètre sur un mètre, par bassin. Il fallait tomber dessus ! Et puis nous avons eu la chance d’avoir des inventeurs sensibles à l’archéologie et à l’histoire. »

Il est prévu que la pirogue gagne l’Historial de la Vendée lorsque celui-ci rouvrira après sa mue, à l’horizon 2029. D’ici là, de nouvelles analyses sont en cours, cette fois sur l’argile retrouvée autour du bateau. Les graminées et autres restes végétaux captés dans la glaise permettront aux chercheurs de redessiner ce paysage vendéen... tel qu’il était lorsque la pirogue voguait, il y a plus de 2 000 ans.

Ouest-France
Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, et appuyez sur OK
pour vous abonner gratuitement
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !