Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur XNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Livre histoire MIRIBEL (Essai historique sur) petite ville de l'ancienne province de Bresse par Théodore Laurent

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Drôme (Rhône-Alpes) > MIRIBEL (Essai historique sur) (...)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages de la Drôme (Rhône-Alpes)
MIRIBEL (Essai historique sur)
petite ville de l’ancienne province
de Bresse
(par Théodore Laurent)
Publié / Mis à jour le mardi 25 mars 2014, par Redaction
 
 
Temps de lecture estimé : 1 mn
 

Le château de Mire Bellum, premier anneau, depuis Lyon, de la chaîne de forteresses élevées sur les bords du Rhône par Jules César, fut rapidement entouré de constructions et la ville naissante prit son nom, en reconnaissance de la protection qu’elle en recevait. À la mort de Clovis, un de ses fils, Clodomir, fut élu roi de Bourgogne. Miribel fit partie de son royaume jusqu’en 943, époque de la création du comté de Mâcon, par Louis IV, en faveur d’Albéric Ier qui lui avait rendu de grands services en temps de guerre. La cité de Miribel lui fut annexée jusqu’au milieu du XIIe siècle, avant de passer à la maison de Chalon.

En 1033, une terrible famine contraignit les habitants à mêler à la farine une terre blanche semblable à de l’argile pour fabriquer leur pain, engendrant une maladie contagieuse qui provoqua une telle mortalité que les villageois, menacés par les loups durent enterrer leurs morts dans leurs propres maisons. Guichard IV de Beaujeu, troisième seigneur de Miribel, accorda une charte de franchises aux habitants, en juin 1253. En 1316, le dauphin du Viennois, instruit que Guichard V de Beaujeu s’était fait l’auxiliaire du comte de Savoie, se rendit maître de Miribel, grâce à la trahison du gouverneur du château qu’il n’hésita cependant pas à faire pendre à l’une des portes de la forteresse. Le siège ne fut pas long mais suffisant pour que, quelques maisons ayant été détruites, les habitants en construisent de nouvelles sur le plateau et au pied de la colline, fondant le Masrillier et la Combe.

Ville frontière de la Savoie, Miribel fut souvent en proie aux fléaux d’une guerre affreuse. Érigé en marquisat le 21 octobre 1579, alors qu’il était sous la puissance de la maison de Savoie, le territoire se soumit à Henri IV...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, et appuyez sur OK
pour vous abonner gratuitement
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !