Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 16 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)

23 août 1328 : Philippe de Valois défait les Flamands à la bataille de Cassel - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Août > 23 août > 23 août 1328 : Philippe de Valois (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 23 août. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


23 août 1328 : Philippe de Valois
défait les Flamands à la bataille de Cassel
Publié / Mis à jour le jeudi 23 août 2012, par LA RÉDACTION

 

Dans cette guerre, entreprise pour aider le comte de Flandre à soumettre ses sujets rebelles, le roi de France, Philippe de Valois, marcha droit vers Cassel, et en forma le siège : on comptait dans son armée trente mille hommes, parmi lesquels se trouvaient quatorze mille gendarmes. L’armée des Flamands, moins nombreuse, ne se composait que d’infanterie.

Bataille de Cassel
Bataille de Cassel

C’étaient des pêcheurs, des paysans, des artisans, ayant pour chef un marchand de poisson, nommé Colin Zannequin. Campés et retranchés en vue de Cassel sur une éminence d’un accès difficile, ces hommes intrépides, que leurs adversaires méprisaient beaucoup trop, avaient arboré sur une des tours de la ville une espèce d’étendard, portant un coq, avec ces mots :

Quand ce coq chanté aura,
Le roi Cassel conquêtera.

Zannequin méditait un projet, dont le succès devait amener des résultats décisifs. Tous les jours il allait lui-même porter du poisson dans le camp français : il le donnait à un prix modique pour gagner la confiance de l’armée, et saisir l’occasion de voir ce qui s’y passait. On y tenait table longtemps, on y jouait beaucoup, on y dansait, on y dormait la méridienne : la garde enfin s’y faisait avec tant de négligence, que l’audacieux Flamand conçut le dessein d’enlever le roi avec tout son quartier.

Le 23 août, sur les deux heures après midi, il partage ses troupes en trois corps, trace la marche des deux premiers, et se met à la tête du troisième. Il entre dans le camp sans pousser le cri de guerre, et s’avance vers la tente du roi. A leur vue, on s’imagine que c’est un renfort. Renaud Delor, noble chevalier, va au-devant d’eux, et leur reproche amicalement de venir troubler le sommeil de leurs amis. On lui répondit par un coup de javelot, qui le renversa mort.

Ce fut le signal du combat. Les Flamands tirent l’épée, et font main basse sur tout ce qui se rencontre. L’alarme se répand dans le camp français : on court aux armes. Le roi, averti du danger par un dominicain, son confesseur, plaisante le bon père, dont la peur, dit-il, troublait l’imagination : mais bientôt arrive Miles de Noyers, chevalier, qui portait l’Oriflamme : celuici lui confirme la nouvelle, et le conjure de se faire armer. Nul écuyer, nul chevalier ne se trouvaient auprès du monarque pour lui rendre ce service : les clercs de sa chapelle y suppléent. Philippe monte aussitôt à cheval ; Miles de Noyers lui conseille d’attendre que sa troupe soit assez forte pour tourner les Flamands et ensuite les prendre en flanc. Le brave chevalier lève l’étendard royal en un lieu d’où il pouvait être vu de fort loin.

A ce signal la cavalerie se range autour de son prince. Les Flamands sont enveloppés, enfonces, taillés en pièces. Des seize mille hommes qui composaient cette armée, aucun ne recula, mais aucun n’échappa. Les Français perdirent peu de monde. Cette défaite intimida les rebelles : en un moment leurs bataillons-se dissipèrent ; Cassel fut prise, rasée et réduite en cendres. Après avoir tout pacifié, Philippe se retira, en disant au comte de Flandre : Soyez plus prudent et plus humain, et vous aurez moins de rebelles.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 La Révolution m'a tuée : de la ruine morale et intellectuelle de la France
 
 Glanage (Le) : pratique ancestrale encadrée sous Henri II et toujours en vigueur
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Mettre la charrue avant les boeufs
 
 Heureux comme un coq en pâte
 
MANIFESTATIONS
 Cartes (Les) de Jean de Beins au Musée de l'Ancien Évêché de Grenoble
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 23 août 1614 : la statue équestre de Henri IV est placée sur le Pont-Neuf
 
 23 août 1720 : le fabuliste Vergier meurt assassiné dans la rue du Bout du Monde (Paris)
 
 23 août 1780 : mort de la marquise du Deffand
 
 23 août 1628 : assassinat du duc de Buckingham
 
 
Et puis aussi...
 
 23 août 408 : l'empereur Honorius fait périr Stilicon
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 6 ARTICLES

 


Août
 
 

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services