Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 31 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Origine des chiffres romains et arabes. Bribes d'Histoire de France. Miettes historiques

Vous êtes ici : Accueil > Brèves d’Histoire > Chiffres romains et arabes : origine et
Brèves d’Histoire
Brèves d’Histoire de France : bribes et miettes historiques utiles à une meilleure connaissance de notre passé
Chiffres romains et arabes :
origine et évolution
Publié / Mis à jour le vendredi 2 octobre 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
Les chiffres ont eu pour inventeurs les Orientaux

Le chiffre romain vient de ce qu’on a compté d’abord par les doigts ; de sorte que, pour marquer les quatre premiers nombres, on s’est servi d’un I qui les représente, et pour le cinquième on s’est servi d’un V, représenté en baissant les doigts du milieu, et en montrant simplement le pouce avec le petit doigt ; et pour le dixième on s’est servi de X, qui est un double de V, dont un est renversé et mis au-dessous de l’autre.

Le cent fut marqué par la capitale C. Depuis on a ajouté deux autres chiffres romains : le D qui vaut cinq cents, et l’M qui vaut mille. Par abréviation, IV signifie cinq moins un, c’est-à-dire quatre ; IX, dix moins un, c’est-à-dire neuf.

Premiers chiffres arabes connus en Occident (Codex Vigilianus de 976)
Premiers chiffres arabes connus en Occident (Codex Vigilianus de 976)

Les chiffres arabes ont eu pour inventeurs les Indiens, qui les donnèrent aux Arabes ; d’où, par le moyen des Maures, ils sont parvenus jusqu’à nous.

Ces chiffres ne parurent sur nos monnaies, pour marquer la date du temps où elles avaient été frappées, que depuis l’ordonnance de Henri II, rendue en 1549 ; et l’on prétend que dans les écrits on ne se servit en France de ces chiffres que depuis le règne de Henri III.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !