Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 5 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Ploutocrates coupables de « crime contre l'Histoire ». Éditorial du 9 septembre 2002 paru dans le N° 4 de La France pittoresque (octobre/novembre/décembre 2002)

Vous êtes ici : Accueil > Éditorial > Ploutocrates coupables de « crime (...)
Éditorial
Éditorial de Valéry Vigan, directeur de La France pittoresque, site Internet consacré aux richesses de France depuis 1999
Ploutocrates coupables de
« crime contre l’Histoire »
(Éditorial du 9 septembre 2002 paru dans le N° 4 de
La France pittoresque - octobre/novembre/décembre 2002)
Publié / Mis à jour le dimanche 4 décembre 2011, par LA RÉDACTION
 

Quelques esprits malfaisants auraient-ils décidé de vendre la France à l’encan, encouragés par l’indifférence d’une gent politicienne pour qui les intrigues carriéristes semblent dicter le discours comme les actes et avoir désormais pris le pas sur les intérêts de notre pays ? Les instances dirigeantes laisseront-elles quelques ploutocrates brader l’exception culturelle française, accepteront-elles sans l’infléchir le diktat de quelques technocrates européens faisant fi de l’indéfectible, légitime et intangible attachement des Français pour leur langue et leurs traditions ?

 N° 4 de La France pittoresque (octobre/novembre/décembre 2002)
N° 4 de La France pittoresque
(octobre/novembre/décembre 2002)

Sous le joug et devant l’impéritie des responsables politiques pourtant pressentis au sacro-saint suffrage universel à la noble tâche de servir la France, le peuple, dont l’ire silencieuse enfle, courbe pour l’heure l’échine, ne consentant à envahir les rues que pour des combats savamment orchestrés par de puissants lobbies. Triste destin d’un pays autrefois précurseur, forçant l’admiration, incontournable sur la scène internationale, que l’intelligence et la sagesse de ses monarques éclairés avaient ainsi su ériger en modèle. Par égard pour une France dont nous ne sommes que les éphémères dépositaires, l’École se devrait de préparer l’avenir en mettant un terme à cette hérésie. Il est impérieux de faire la part belle à une véritable éducation historique, qui ne se limiterait pas à d’ennuyeux récits émaillés d’une pléthore de dates, afin d’offrir à nos enfants une chance d’aiguiser leur esprit critique, de se forger une opinion libre de toute cette pensée unique et tendancieuse véhiculée par des médias trop souvent complaisants. Mais s’il prenait alors à nos chers bambins l’envie d’instituer la notion de crime contre l’Histoire face au déclin d’un pays dont se rendent complices nos gouvernants ? Que de procès en perspective contre ces dignitaires collaborant au dépeçage de la France et perpétrant leurs exactions en toute impunité !

Face aux délicats problèmes intérieurs posés actuellement par la délinquance juvénile, les inondations ou la réglementation de la prostitution, La France pittoresque vous propose de conforter ou d’infirmer vos certitudes à la lecture de chroniques piquantes et vivantes : l’expérience probante, mais ensuite détournée, de la création d’une colonie agricole à Mettray en 1840, visant à remettre les enfants dévoyés sur le droit chemin ; les catastrophes climatiques ayant rythmé la vie des populations européennes tout au long du XIXe siècle, causant d’incommensurables dégâts mettant en péril le sud de la France ou une ville comme Amsterdam ; l’ouverture vers 1260 par le pieux roi saint Louis des maisons closes pour contrôler la prostitution et prévenir ainsi de plus grands désordres sociaux.

Vous apprendrez également comment le gouvernement dut réprimander les afficheurs placardant des milliers de pamphlets ; comment l’abnégation d’un homme donna aux sourds et aux muets la possibilité de communiquer ; comment l’omnipotence du clergé s’affirmait sur les hommes en condamnant les animaux.

Une meilleure connaissance de la petite Histoire de France peut nous garder des jugements à l’emporte-pièce, nous guider sur une voie sage déjà expérimentée par nos ancêtres ou bien nous inviter à ne pas commettre les mêmes erreurs. Ne devrait-elle pas présider à toute prise de décision impliquant l’avenir d’une société ?

Valéry VIGAN
Directeur de la publication
La France pittoresque
 

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !