Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 4 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Livre histoire SAINT-SATUR (Monographie de l'abbaye de) par Ferdinand Gemähling

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Cher (Centre) > SAINT-SATUR (Monographie de l'abbaye
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages du Cher (Centre)
SAINT-SATUR
(Monographie de l’abbaye de)
(par Ferdinand Gemähling)
Publié / Mis à jour le lundi 25 juillet 2011, par LA RÉDACTION
 

L’église, dédiée dans un premier temps à saint Pierre, aurait été fondée au milieu du Ve siècle, près du Château-Gordon, par saint Romble. Ce solitaire du Berry aurait, selon la légende, imploré la pitié du comte Gilles, vainqueur des Visigoths, qui avait livré la terre gordaine au pillage de ses soldats. Touché par les suppliques du saint homme, celui-ci quitta le pays en enrichissant les habitants. Incendiée et presque détruite durant la guerre d’Aquitaine dont le Berry fut le théâtre en 752, l’église fut restaurée et, en 866, elle accueillit les reliques de saint Satur martyrisé en Afrique, grâce à l’archevêque de Bourges, Raoul de Turenne, seigneur de Gordon.

Si dès la première moitié du IXe siècle, l’église possédait d’importants biens et revenus, elle subit les ravages des invasions normandes et hongroises et dut attendre le XIe siècle pour se relever de ses ruines, trouvant, grâce à Mathilde, dame du Château-Gordon, la protection qu’elle attendait depuis si longtemps. Cette bienfaitrice prit toutes les mesures nécessaires pour faire restituer la plus grande partie des biens-fonds qui avaient été usurpés tant par les seigneurs voisins que par les particuliers et fit une donation de tous ses biens à l’abbaye. Malgré les pillages des barons du Berry, l’abbaye de Saint-Satur jouissait de possessions très étendues. Á la mort de son deuxième abbé, Rodolphe, en 1164, elle était dans un état des plus florissants : l’ordre avait été rétabli dans le temporel de la communauté, les possessions agrandies, les privilèges augmentés, et les moines observaient scrupuleusement les règles...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !