Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 4 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Livre histoire Boisbelle-Henrichemont (Histoire du royaume de) par Aymé Cécyl

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Cher (Centre) > BOISBELLE-HENRICHEMONT (Histoire du (...)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages du Cher (Centre)
BOISBELLE-HENRICHEMONT
(Histoire du royaume de)
(par Aymé Cécyl)
Publié / Mis à jour le lundi 21 mai 2018, par LA RÉDACTION
 

Les faits dont la principauté de Boisbelle a été le théâtre sont peu nombreux et sans éclat, mais « l’atmosphère de liberté dans laquelle ont vécu ses habitants, les idées d’ordre et de prudence qui ont réglé et maintenu les franchises du pays » sont particulièrement intéressantes.

Aymé Cécyl révèle son enthousiasme pour cette histoire mais aussi sa vision désuète de la société lorsqu’elle constate avec satisfaction que « le caractère qui distingua en tous les temps les souverains de Bois-Belle offre un des plus nobles exemples de droiture que l’on puisse citer, tandis que la parfaite soumission de leurs sujets est un fait digne d’éloges et qui honore le pays tout entier ».

Bien que disposant seulement d’une superficie de neuf lieues de circonférence, la principauté rendait sa propre justice et battait monnaie. Ses souverains étaient suffisamment riches pour ne réclamer aucun impôt à leurs sujets. La plupart d’entre eux étaient de « hardis chevaliers, tandis que les femmes qui ont été appelées au gouvernement de cet État se distinguèrent autant par les qualités du cœur et de leur religion que par les dons naturels de la grâce et de la beauté ».

Sous Sully, Henrichemont paya un léger impôt de gabelle, mais avant cette époque et de temps immémorial, les habitants n’étant pas sujets du roi de France, étaient exemptés de milices, de subsides pour le fait de la guerre, de tailles, d’aides, de droit de timbre et de toutes charges qui puissent être imaginées. Henri II de Seuly, au XIIIe...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !