Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 13 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Le Grand Procès de l'Histoire de France, par Dimitri Casali - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine littéraire > Le Grand Procès de l'Histoire de (...)
Patrimoine littéraire
Ouvrages et livres sur l’Histoire et le Patrimoine de France. Pour découvrir les richesses historiques, patrimoniales et touristiques
Le Grand Procès
de l’Histoire de France
(par Dimitri Casali)
Publié / Mis à jour le jeudi 21 novembre 2019, par LA RÉDACTION
 
 
 
Non, l’Histoire de France n’est pas un crime contre l’humanité ! Des statues qu’on veut déboulonner, des noms de rues et d’écoles qu’on veut changer, des manuels scolaires dont on édulcore le propos, des pièces qu’on veut faire interdire... Gare ! Le politiquement correct est de retour. C’est l’Histoire de France qui est attaquée. Et dont on fait le procès.

Faut-il absolument privilégier le côté obscur de l’Histoire, commencer l’éducation de nos enfants par la détestation de leur pays et la haine de soi ? Il nous faudrait repousser ce nouveau mouvement idéologique qui nous fait juger le passé à l’aune du présent. À force de juger l’Histoire, nous avons fini par perdre le goût de l’expliquer et de la raconter. Pour assumer son passé, il est d’abord nécessaire de le comprendre.

L’Histoire est en effet la science qui permet de donner un sens au passé ; en histoire, on ne juge pas, on cherche à comprendre. Comprendre n’est pas justifier, c’est prendre le temps d’éclairer des phénomènes complexes. L’Histoire n’est pas une science exacte, elle est une science humaine. Il faut accepter l’incertitude propre à cette discipline parce que son matériau est avant tout humain. L’historien est le seul à pouvoir redonner une présence charnelle, à transmettre une capacité à visualiser les événements comme un véritable spectacle.

Le Grand Procès de l'Histoire de France, par Dimitri Casali. Éditions Robert Laffont
Le Grand Procès de l’Histoire de France, par Dimitri Casali. Éditions Robert Laffont

La figure du héros historique, même idéalisé, était structurante pour les Français, leur servait de guide, contribuait à organiser leurs engagements, et réussissait à faire aimer l’Histoire de France. Or elle a pratiquement disparu. Toutes ces grandes figures permettaient d’expliquer comment s’est façonné, au fil des siècles, notre pays.

De Clovis à Mitterrand, la représentation de nos grands personnages historiques est instrumentalisée. Saint Louis est réduit à un croisé fanatique, Jeanne d’Arc à une « égérie FN », Colbert à un esclavagiste, Ferry à un « salaud de colonialiste », les généraux Faidherbe et Gallieni à des « génocidaires ». Napoléon devient l’homme qui a rétabli l’esclavage, Louis XIV, un dictateur et Voltaire, un vulgaire homophobe.

Le Grand Procès de l’Histoire de France veut rouvrir les pages du passé pour enseigner notre histoire, au lieu de la déformer.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Le Grand Procès de l’Histoire de France, par Dimitri Casali. Éditions Robert Laffont
312 pages. Format 13,7 x 21,6 cm. 20 euros
ISBN : 978-2221220757. Paru en septembre 2019

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !