Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 17 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Olbia : une histoire engloutie vieille de 2000 ans - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Olbia : une histoire engloutie (...)

Patrimoine de France

Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...


Olbia : une histoire engloutie
vieille de 2000 ans
(Source : France Soir)
Publié / Mis à jour le samedi 8 décembre 2018, par LA RÉDACTION

 
 
 
Plage de l’Almanarre, à Hyères (Var) : paradis du kitesurf et de la planche à voile, et seul site archéologique sous-marin de France. Ici, quelques centimètres sous l’eau, une histoire vieille de 2000 ans, celle du port de la cité romaine d’Olbia.

Par endroits, les blocs de calcaire sont parfaitement alignés. Ailleurs, ils gisent, épars, colonisés par les nacres, les oursins et les saupes, ces « vaches de mer » qui broutent les posidonies. Visible avec un simple masque et un tuba, l’ancienne jetée du port d’Olbia est là.

« Pour beaucoup de Hyérois, c’est seulement la piscine, cette partie de la plage de l’Almanarre où l’eau est toujours plus chaude », sourit Lenaïc Riaudel, archéologue sous-marine, qui fait visiter le site aux scolaires depuis 2009. Moniteur à l’école de funboard qui surplombe le site, Yves Corlobé ignorait d’ailleurs l’existence de ces vestiges : « Je navigue ici depuis des années, je n’en avais jamais entendu parler », reconnaît-il. Après avoir enfilé sa combinaison de néoprène et ses palmes, Lenaïc emmène ses visiteurs du jour à la découverte du « sentier archéologique sous-marin d’Olbia ».

Lenaïc Riaudel, archéologue sous-marine, nage près des ruines du site d'Olbia, près de la plage d'Almanarre à Hyères, le 28 novembre 2018
Lenaïc Riaudel, archéologue sous-marine, nage près des ruines du site d’Olbia, près
de la plage d’Almanarre à Hyères, le 28 novembre 2018. © Crédit photo : Boris Horvat / AFP

Avant d’avoir été romaine, cette cité a d’abord été une colonie-forteresse grecque, fondée par des soldats-colons venus de Massalia (Marseille), au IVe siècle avant J.-C. Mais la prise de Marseille par César, en 49 avant J.-C, amorce la romanisation de la région. Au premier siècle, les nouveaux maîtres d’Olbia bâtissent un véritable port, pour accueillir des bateaux plus importants.

« Cette jetée d’une petite centaine de mètres n’a servi que 80 ans », raconte l’archéologue : « Le port a été victime de sa position, exposé plein fer au Mistral, mais surtout de la concurrence de Toulon. Une bonne partie des blocs de pierre ont alors été pillés par les locaux ».

Le niveau de la Grande Bleue ayant monté de près d’un mètre en 2000 ans, tout est noyé aujourd’hui. Quelques centimètres sous l’eau par endroits. Par 3 à 4 mètres de fond maximum. Mais l’histoire est là : comme ces queues d’aronde encore visible sur les blocs, des rainures creusées pour les relier les uns aux autres, après y avoir coulé du plomb. Sur certaines pierres, le métal est d’ailleurs encore là.

Olbia, « la bienheureuse »
Après des centaines de plongées sur le site, Lenaïc Riaudel, 39 ans, en connaît chaque recoin par cœur. Comme elle connaît les noms de tous les poissons de passage, girelles-paon, sars ou daurades.

À quelques mètres de cet ouvrage romain, une épave : celle d’une tartane, coulée par environ 5 m de fond avec sa cargaison de blocs de calcaire, au milieu des posidonies. Sans doute victime d’un coup de Mistral, ce bateau s’est échoué fin XIXe sur le tombolo ouest de la Presque-île de Giens, l’un des deux cordons de grès qui relient Hyères et Giens. Avec ses pierres, il transportait aussi tout un service en porcelaine bleu et blanc du modèle « Flora » fabriqué en 1865 à Creil-Montereau en région parisienne.

Les ruines du site archéologique sous-marin d'Olbia, près de la plage d'Almanarre, où évolue l'archéologue sous marine Lenaïc Riaudel, le 28 novembre 2018
Les ruines du site archéologique sous-marin d’Olbia, près de la plage d’Almanarre,
où évolue l’archéologue sous marine Lenaïc Riaudel, le 28 novembre 2018.
© Crédit photo : Boris Horvat / AFP

Libre d’accès pour tout nageur équipé d’un masque, ce sentier sous-marin peut aussi se visiter accompagné, avec les clubs de plongée locaux. Durant les mois de juillet et août, depuis 2014, il est fléché par trois panneaux sous-marins, installés par Lenaïc et son mari, lui aussi archéologue, à la demande de la Communauté d’agglomération Toulon-Provence-Méditerranée.

Mais Olbia (« la bienheureuse » en grec ancien) est aussi visible à terre. À quelques encablures de la plage, cette cité grecque puis romaine a été habitée pendant près de 1000 ans, avant d’être abandonnée, à l’époque mérovingienne, quand ses derniers ressortissants se réfugient sur les hauteurs, derrière les remparts de Hyères par exemple. Fortifications, thermes, sacristies, boutiques, maisons d’habitation : la cité oubliée révèle peu à peu ses secrets.

« Il y en a pour des dizaines d’années de travail pour les futurs archéologues », sourit Lenaïc, en évoquant le travail de ses collègues terrestres, une tâche entamée au début du XXe siècle avec la découverte de ce site antique.

France Télévisions
Accédez à l’article source




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Faire une cote mal taillée
 
 Petit à petit l'oiseau fait son nid
 
MANIFESTATIONS
 Inventions (Les) de Léonard de Vinci reconstituées d'après ses notes
 
 Au milieu des Nymphéas de Claude Monet : immersion virtuelle au musée de l'Orangerie
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 800 manuscrits médiévaux enluminés mis en ligne par la Bibliothèque nationale de France et la British Library
 
 Folies Siffait : un jardin extraordinaire à redécouvrir près de Nantes
 
 Château de Lagarde : « petit Versailles » en ruine des Pyrénées
 
 Porte du Croux : écrin du patrimoine nivernais
 
 
Et puis aussi...
 
 Grotte de Lastournelle : un trésor géologique en Lot-et-Garonne
 
 Chambord : symbole de grandeur et de puissance royale
 
 Les plages du Débarquement au patrimoine mondial de l'UNESCO ?
 
 10 lieux étonnants en France
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 353 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services