Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 23 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Vaste domaine antique à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine) - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Vaste domaine antique à Cesson-Sévigné

L’Histoire fait l’Actu

Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.


Vaste domaine antique
à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine)
(Source : Inrap)
Publié / Mis à jour le mardi 12 septembre 2017, par LA RÉDACTION

 
 
 
À Cesson-Sévigné, près de Rennes, les archéologues explorent un vaste domaine rural gallo-romain, une villa vieille de 2000 ans environ ayant été mise au jour. Le site sera ouvert au public le dimanche 17 septembre 2017 à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine), en amont de l’aménagement des ZAC Atalante ViaSilva et Les Pierrins, une prescription de l’Etat (Drac Bretagne) conduit une équipe de l’Institut national de recherches archéologiques préventives à réaliser une fouille sur une surface de près de 7 hectares.

Cette intervention, démarrée le 26 juin, a actuellement permis de mettre au jour une partie d’un vaste domaine rural gallo-romain, de type villa, ainsi qu’une portion du fossé ceinturant une motte castrale du Moyen Âge. Ces occupations anciennes s’inscrivent dans un espace traversé par un faisceau de voies, depuis la ville antique de Rennes et desservant Avranches, Jublains et Angers.

L’emprise de la fouille permet d’étudier la quasi-intégralité du domaine foncier antique et son insertion dans son environnement naturel. Ces découvertes contribueront ainsi à la compréhension de l’organisation des campagnes à l’époque gallo-romaine et leur mutation durant la période médiévale.

Villa gallo-romaine de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine)
Villa gallo-romaine de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine).
© Crédit illustration : capture-écran d’un reportage de France 3 Bretagne

Un domaine aux portes de Condate
Distante d’environ 3 km du centre de la cité antique de Rennes (Condate), la villa de Cesson-Sévigné est installée sur un plateau en rive droite de la vallée de la Vilaine. Cette position géographique et topographique remarquable est le fruit d’un choix d’implantation permettant ainsi au maître des lieux de mettre en valeur l’ensemble des composantes de son domaine. Celui-ci est constitué d’une partie résidentielle (pars urbana) comprenant la maison du maître. Établie sur le replat du plateau, elle domine la partie économique de l’exploitation (pars rustica) qui se développe dans le versant sur près de 6 hectares. C’est ce secteur qui est actuellement fouillé par les archéologues ; le bâtiment résidentiel fera quant à lui l’objet d’une seconde phase de fouilles.
À l’ouest, le domaine est délimité par une voie romaine, d’orientation nord-sud. La fouille en a révélé les vestiges sur près de 400 mètres. Bordée par deux fossés parallèles, cette voie de près de 10 mètres de large se métamorphose au gré de la topographie et prend la forme d’un chemin creux puis d’une chaussée empierrée.

Au nord, une autre voie, orientée est-ouest, se greffe à cet axe et se projette à l’est vers la partie résidentielle. Les bâtiments de la villa s’alignent le long de ces deux chemins et permettent d’en révéler les activités principales. Ainsi, à leur intersection, les empreintes de poteaux de bois aujourd’hui disparus, restituent le plan d’un grand bâtiment, probablement une écurie de près de 100 m2 avec une cour et un puits. D’autres bâtiments sont implantés le long de la voie nord-sud. Construits sur poteaux plantés, il s’agit sans doute des logements du personnel de la villa et/ou de locaux techniques en lien avec l’exploitation du domaine.

La partie thermale du domaine
La proximité de la ville permet de supposer que cette villa servait de résidence principale à une riche famille de notables de la cité. La richesse du domaine transparaît à travers ses équipements et notamment un bâtiment correspondant à un probable ensemble balnéaire. Déconnecté de la maison du maître, cette construction est installée dans un versant en contrebas, à proximité de la voie.

Ses vestiges, révélés par la fouille, correspondent aux fondations d’un ensemble de 7 pièces couvrant une surface de 180 m2. Leur architecture est soignée (chaînage de briques dans les angles des murs, joints tirés au fer), et certains aménagements, caractéristiques des bains antiques, permettent d’en déterminer la fonction. Le bain dans l’Antiquité repose sur le principe de l’alternance des espaces chauds et froids et sur la gradation de chaleur dans les salles chauffées.

Les pièces découvertes illustrent pour certaines d’entre elles ce principe : la partie sud de l’édifice correspond aux salles chauffées par le sol comprenant la baignoire d’eau chaude, la partie nord aux espaces non chauffés et au bassin d’eau froide. La fonction de la partie est, dont l’étude n’est pas à ce jour achevée, reste à déterminer. Il pourrait s’agir du vestiaire et/ou vestibule. Les matériaux collectés durant la fouille et l’état de conservation de certaines pièces permettent d’apprécier la décoration intérieure des pièces où devaient prédominer les tons noir et blancs.

À partir du IVe siècle de notre ère, l’édifice est progressivement abandonné puis démantelé. La seconde phase de la fouille, qui concernera la partie résidentielle du domaine, devrait permettre de préciser la datation de tous ces ensembles et de mettre en liaison leurs évolutions successives.

Dimanche 17 septembre, le chantier sera exceptionnellement ouvert au public. Les archéologues se mobilisent pour proposer des visites commentées ainsi que des ateliers tous publics. Une visite en LSF (Langue des Signes Française) sera proposée à 15h.

Renseignements pratiques :
Dimanche 17 septembre, de 10h30 à 18h. Gratuit. Accès par l’avenue des Champs Blancs puis direction Le Verger.
Renseignements : 02 23 36 00 40

Institut national de recherches archéologiques préventives
Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
BON À SAVOIR
 Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es
 
 A bon vin pas d'enseigne
 
MANIFESTATIONS
 Léonard de Vinci : la tapisserie de la Cène exposée au Clos Lucé
 
 Mauresse de Moret : une religieuse métisse, fille cachée de Louis XIV ?
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Félicette : le chat spationaute aura sa statue à Strasbourg
 
 Sarcophage mérovingien mis au jour à Cahors
 
 Trésor (Le) du pirate calaisien Olivier Levasseur enfin découvert ?
 
 L’Imagerie d’Épinal dans la tourmente
 
 
Et puis aussi...
 
 Site gaulois (Un) de stockage de grains découvert dans le Puy-de-Dôme
 
 L'homme de Néandertal explorait déjà des grottes il y a 176 500 ans
 
 Bureau (Le) de Louis XIV retrouve Versailles
 
 Gare (La première) de voyageurs de France exhumée au Pecq, dans les Yvelines
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 294 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services