Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 26 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Habitat mérovingien sous une friche industrielle à Arbouans (Doubs)

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Habitat mérovingien sous une friche (...)
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Habitat mérovingien
sous une friche industrielle
à Arbouans (Doubs)
(Source : Inrap (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives))
Publié / Mis à jour le jeudi 2 juin 2022, par LA RÉDACTION
 
 
 
Une équipe de l’Inrap vient de mettre au jour un habitat du haut Moyen Âge à Arbouans, représentant une rare découverte dans le département du Doubs. La présence de deux fossés datés des Xe-XIIe siècles pose la question d’un déplacement de l’occupation, peut-être lié à des risques de crues du Doubs dans cette plaine alluviale.

En mars 2022, les archéologues de l’Inrap ont réalisé une fouille archéologique sur un ancien site industriel au sud du pays de Montbéliard, sur prescription de l’État (Drac Bourgogne-Franche-Comté). Ces recherches s’inscrivent dans le cadre d’un vaste projet de lotissement conduit conjointement par la commune d’Arbouans et l’Établissement Public Foncier du Doubs. Ces terrains avaient au préalable fait l’objet d’un diagnostic archéologique portant sur une emprise de près de 6 ha, finalement réduite à 2,1 ha en raison de la présence de zones polluées. Une occupation diffuse du haut Moyen Âge matérialisée par des structures en creux avait été détectée.

Un habitat rural du haut Moyen Âge
Ouverte sur les 2000 m2 correspondants à la surface prescrite, la fouille archéologique a livré une portion d’un habitat du haut Moyen Âge originale de par sa morphologie. Un enclos délimite la majorité des vestiges, composés de deux grands bâtiments quadrangulaire sur poteaux plantés de modules similaires, parmi d’autres constructions dont deux fonds de cabanes.

Vue générale du décapage révélant les vestiges alto-médiévaux dans la plaine alluviale du Doubs
Vue générale du décapage révélant les vestiges alto-médiévaux dans la plaine alluviale du Doubs.
© Crédit photo : M. Lagache, P. Haut, Inrap

Les structures s’implantent directement dans les graviers de la plaine alluviale, avec des comblements argilo-limoneux plus foncés qui tranchent sur le substrat encaissant. La majorité d’entre elles représente les traces laissées dans le sol par les poteaux en bois disparus qui constituaient l’ossature de bâtiments construits selon diverses techniques, comprenant également d’autres matériaux périssables tels que le torchis et le chaume.

La répartition et la physionomie de ces trous de poteaux font ressortir plus ou moins clairement différentes constructions, tandis que leurs comblements livrent des déchets du quotidien (céramique, faune, fragments d’objets, etc.) qui renseignent sur la chronologie et les activités pratiquées. Cet établissement rural tourné vraisemblablement vers des activités agro-pastorales s’est installé sur un ancien bourrelet de berge du lit mineur de la rivière du Doubs, situation qui explique l’arasement des structures dans cette plaine alluviale.

Fossés des Xe-XIIe siècles pour la gestion d'épisodes de crues
Fossés des Xe-XIIe siècles pour la gestion d’épisodes de crues. © Crédit photo : D. Billoin, Inrap

Plus loin, ce sont deux fossés datés des Xe-XIIe siècles par les fragments de céramiques dans leurs remplissages qui sont aménagés dans une zone humide de plus forte puissance sédimentaire. Les observations stratigraphiques laissent penser qu’ils reçoivent des dépôts de crues, suggérant que la rivière était plus proche qu’actuellement.

Inrap
Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !