Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Glann ar Mor : la distillerie la plus titrée de Bretagne doit fermer

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Glann ar Mor : la distillerie la (...)
Patrimoine : Gastronomie
Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française
Glann ar Mor : la distillerie la plus titrée
de Bretagne doit fermer
(Source : France 3 Bretagne)
Publié / Mis à jour le jeudi 9 juillet 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
La distillerie artisanale de whisky de Bretagne la plus titrée, Glann ar Mor, va devoir fermer ses portes à la mi-août car elle est exclue de la nouvelle IGP (indication géographique protégée) whisky de Bretagne

Cette cessation d’activité au 15 août « est la conséquence directe de la mise en place par l’INAO depuis le début de l’année de l’IGP whisky breton (...) Elle a pour effet de remettre en cause le modèle économique » de Glann ar Mor, écrivent dans un communiqué, Martine et Jean Donnay, les fondateurs de la distillerie Glann ar Mor, établie depuis 18 ans à Larmor-Pleubian (Côtes-d’Armor).

Ceci, relèvent les chefs d’entreprise, « alors que l’activité était en plein essor avec une croissance de 25% sur le dernier exercice clos au 31 mars, grâce à des ventes dont la progression s’accélérait notamment à l’export ». Pour Martine et Jean Donnay, favorables initialement à cette démarche d’indication géographique protégée, « ce qui est devenu totalement inacceptable, ce sont les modalités finales de l’IGP telles qu’elles ont été entérinées par l’INAO avec un seul des quatre producteurs » bretons de whisky et qui « favorisent un produit standardisé correspondant à un modèle économique de type industriel ».

Affiche publicitaire pour le whisky Kornog de la distillerie Glann ar Mor
Affiche publicitaire pour le whisky Kornog de la distillerie Glann ar Mor

Si elle ne se plie pas au cahier des charges défini pour cette IGP, qui est en contradiction avec son caractère artisanal, Glann ar Mor (Bord de mer en breton) ne pourra plus se revendiquer de son origine bretonne, ce qui apparaît comme un handicap « insurmontable » hors de France où « les exportateurs classent leurs whiskies par région ». À ce jour, l’IGP whisky breton a été « validée en France » et « sa validation européenne est en cours à Bruxelles », déplorent les distillateurs.

Les Single Malts de Glann ar Mor ont été récompensés à de nombreuses reprises, notamment dans le Whisky Bible de Jim Murray, et Jean Donnay « s’est vu décerner le titre de Whisky distillery manager of the year en 2014 », rappellent les fondateurs de Glann ar Mor. L’entreprise emploie six personnes.

Sylvaine Salliou
France 3 Bretagne

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !