Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

De canaux en écluses, à la découverte de la Loire et de son histoire

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > De canaux en écluses, à la découverte (...)
Patrimoine de France
Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...
De canaux en écluses,
à la découverte de la Loire
et de son histoire
(Source : Le Progrès)
Publié / Mis à jour le mercredi 18 mars 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
À Digoin, l’ObservaLoire propose de mieux connaître le fleuve ligérien, son histoire, son écosystème, ses canaux et ses poissons

Un important centre d’activités nautiques, nul ne peut le nier : en bord de Loire, au confluent de l’Arroux né près d’Arnay-le-Duc en Côte-d’Or et de la Bourbince, avec plus de 100 km de rives dans un rayon de 6 km seulement, la petite ville de Digoin peut sans problème revendiquer le label. D’ailleurs, comme le rappellent les Digoinais, il est impossible d’atteindre le centre-ville sans franchir un pont.

Pierre de taille et bois du Morvan
Ici, la tradition « aqueuse » ne date pas d’hier et a scellé très tôt la vie locale. Pendant des siècles, l’activité de la cité se déroule aux alentours de la grève, sur laquelle est aménagé un port. De là, sont exportés vers le val de Loire et par-delà vers Paris, les pierres de taille locales, les bois du Morvan... et les vins du Mâconnais et du Chalonnais.

Le canal du Charolais, aujourd’hui canal du Centre, facilite très tôt les échanges et la batellerie ligérienne gagne par là en importance, même si d’autres canaux plus tard creusés, lui font de la concurrence. Mais un pont-canal, ouvert dès 1838, l’un des premiers de France, avec 243 mètres de long et onze arches, plusieurs fois remanié, arrange bien les choses.

Digoin. Le Canal du Centre
Digoin. Le Canal du Centre

Un musée documentaire et ludique
Ville connue pour sa tradition de faïencerie et de poterie, comme par plusieurs de ses enfants, tel le journaliste et écrivain Roger Semet, Digoin a décidé de rappeler, de raconter, de mieux faire connaître cette vie fluviale qui l’a tant marquée.

Pour cela fut ouvert, en juin 2001, l’ObservaLoire, justement installé à l’aplomb du pont-canal. Ce musée d’un genre particulier se veut à la fois documentaire et ludique, interactif et pédagogique, racontant la Loire, son histoire, sa marine, son écosystème, les différents types de canaux, le système de fonctionnement des écluses, la navigation fluviale de jadis, la vie des mariniers...

Le tout présenté dans quatre salles d’expositions permanentes, dont une sous l’eau, afin de rencontrer les poissons ligériens. Quant à la galerie vitrée supérieure, véritable observatoire de l’ObservaLoire, elle permet d’admirer un large panorama et de découvrir flore et faune alentour. La visite peut être complétée par la « promenade des Demoiselles », sentier de découverte des milieux ligériens le long du canal du Centre. Et des journées thématiques sont organisées comprenant visite sur le terrain et découverte du musée.

Renseignements pratiques :
L’ObservaLoire, 1 rue des Perruts, 71160 Digoin. Tél. 03 85 53 75 71.
Jusqu’au 5 juillet, ouverture tous les après-midi, de 15 à 18 heures ; fermé le mardi.

Gérard Corneloup
Le Progrès

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !