Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 1er octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Dans le vieux château des Turgot dormait un magot

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Dans le vieux château des Turgot (...)
Patrimoine de France
Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...
Dans le vieux château des
Turgot dormait un magot
(Source : Ouest France)
Publié / Mis à jour le jeudi 12 mars 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
Pendant plus de deux siècles, les descendants du ministre de Louis XVI ont conservé les archives de leur aïeul à Lantheuil. Un trésor que l’État vient d’acheter 8,5 millions d’euros. De quoi restaurer la propriété...

Le « fonds Turgot » dormait depuis deux siècles à Lantheuil, entre Bayeux et Caen. Plus exactement dans l’aile gauche du château de Manneville, propriété depuis 1613, de la famille du grand argentier de Louis XVI.

Ce trésor patrimonial de 14 000 manuscrits vient d’être remis aux bons soins des Archives nationales. « Grâce à la générosité de la Banque de France », salue Fleur Pellerin, ministre de la Culture, l’État s’est offert ces documents pour 8,5 millions d’euros. Une somme qui fait aujourd’hui polémique : un expert parisien assure avoir évalué ce fonds pour moins de 200 000 € il y a plus de dix ans, à la demande du tribunal de grande instance de Caen.

Château de Manneville à Lantheuil (Calvados)
Château de Manneville à Lantheuil (Calvados)

Toujours est-il que la vente privée s’est déroulée début février chez Sotheby’s, avec à la clé une « bonne » opération de mécénat : la Banque de France bénéficiera d’un crédit d’impôt de 90 %...

Splendeur et décadence
Ces milliers de documents n’avaient pas bougé de Lantheuil jusqu’à leur déménagement il y a quelques semaines. « Je me souviens très bien de la bibliothèque du château, il y avait des livres et des papiers partout : dans les tiroirs, les placards, etc.,décrit, de mémoire, le maire de Lantheuil, Gérard Leu.La pièce était ouverte aux quatre vents, avec des carreaux cassés aux fenêtres, et des toiles d’araignées partout... »

Le faste des belles années de la vie de château s’était visiblement évaporé, et les descendants semblaient tirer le diable par la queue. Depuis le décès à Lantheuil en 1974 du marquis de Naurois-Turgot, maire de la commune dans l’immédiate après-guerre, les habitants ont été témoins de la lente décrépitude de la propriété : mobilier, vaisselle et bibelots ont subi le feu des enchères au fil des années. Une grande parcelle de plusieurs dizaines d’hectares jouxtant le parc a été vendue en terrain à bâtir.

Classé Monument historique, le château, attaqué par la mérule, a fait l’objet d’une intervention d’office de l’État : un geste de sauvegarde « absolument exceptionnel », assurent les agents du patrimoine dans le département. « Dans le bâtiment principal, deux pièces demeuraient habitables pour la marquise, jusqu’à son décès en septembre », constate le maire.

En 2010, les héritières de la propriété de Lantheuil ont apparemment cherché à vendre les « vieux papiers » conservés au château. Des universités américaines semblaient intéressées. Mais à l’époque, l’État n’avait pas délivré de certificat d’exportation, considérant ces documents comme trésor national.

Des négociations ont donc été engagées entre les Archives nationales et les descendants. « Il y a trois semaines environ, nous avons vu du personnel en gants charger des documents dans des camions dans la cour du château », signale le maire.

La vente privée des archives familiales avait donc abouti. « Reste à savoir maintenant si les descendantes vont investir dans la restauration du château », suggère le maire. Au bout de son allée de 800 m bordée de hêtres, la façade de style Louis XIII fait la belle, mais la toiture à la Mansart appelle à l’aide...

Ouest France

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !