Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 27 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Coutumes et traditions. Jeu du hoca sous la Fronde. Mazarin. Crise économique et jeux de hasard - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Coutumes, Traditions > Jeu du hoca (L'engouement pour le) (...)

Coutumes, Traditions

Origine, histoire des coutumes, traditions populaires et régionales, fêtes locales, jeux d’antan, moeurs, art de vivre de nos ancêtres


Jeu du hoca (L’engouement pour le)
au temps de la Fronde
(D’après « Musée universel », paru en 1875)
Publié / Mis à jour le lundi 30 septembre 2013, par LA RÉDACTION

 
 
 
La Fronde (1648-1653), née d’un mécontentement prenant sa source dans la crise économique et l’augmentation de la pression fiscale en vue de faire face aux dépenses de la guerre de Trente Ans, assiste à l’essor du jeu du hoca, l’appât du gain séduisant nombre de personnes cependant qu’il n’y avait en réalité qu’un seul gagnant : le banquier

À la suite de Mazarin que les faveurs d’Anne d’Autriche avaient fait successeur de Richelieu, une véritable invasion d’Italiens, roués et avides, s’abattit sur la France. Ceux des compatriotes de Giuseppe Mazarini qui ne pouvaient avoir directement part aux finances de l’Etat, levaient tribut sur la crédulité publique pour leur propre compte, et à l’aide de leur génie particulier.

A côté d’un d’Emeri, surintendant des-finances, qui, selon l’expression de Retz, « ne cherchait que des noms pour trouver des édits », et du Napolitain Tonti, qui imagina les emprunts viagers, des aventuriers de toute classe poursuivaient la fortune par un chemin tout aussi sûr, quoique moins ambitieux.

Leurs brelans et tripots réunissaient chaque soir une nombreuse société d’élégants et de débauchés qui se passionnaient pour les jeux de hasard, que le dévergondage de la spéculation avait rendus tristement célèbres en Italie. Il y avait toujours un gagnant : le banquier. Quant au joueur, il payait son droit d’apprentissage. Ces gains, souvent énormes, devinrent une ressource pour l’Etat, et s’il faut en croire les médisants pamphlets de la Fronde, Mazarin, non content de lever un droit régalien sur les académies, en partagea quelquefois les bénéfices.

Arrêt du parlement en date du 18 juillet 1687 et concernant notamment le jeu du hoca
Arrêt du parlement en date du 18 juillet 1687 et concernant notamment le jeu du hoca

De tous les jeux de hasard qui se disputèrent alors la vogue, le plus renommé, le plus dévorant, fut le hoca. Les papes Urbain VIII et Innocent X, témoins des ruines que la manie de ce jeu avait accumulées en Italie, portèrent des édits sévères contre ceux qui le tenaient. Proscrit à Rome, le hoca se réfugia à Paris, où il jouit bientôt d’une faveur inouïe, grâce à la tolérance, bien plus, à la complicité des pouvoirs. Il y eut des académies de hoca dans chaque quartier de Paris : Prompti, Maure, Rabbosi et la signora Anne se partagèrent l’affluence des joueurs, dont la bourse s’allégeait à chaque fois.

Les émotions politiques, les barricades, la guerre civile n’arrêtèrent pas cet engouement. La Fronde fut l’âge d’or du hoca, célébré par les Mazarinades, et joué, non seulement dans des maisons spéciales, mais chez les particuliers, aux corps de garde, dans toutes les réunions et sous tous les rangs de la société. La cruelle leçon qui avait instruit l’Italie se fit cependant sentir à la France ; le Parlement s’émut des banqueroutes continuellement provoquées par l’adresse des banquiers, essaya d’interdire leurs indignes tromperies, et se fit le défenseur des familles qui élevaient vers son autorité leurs cris désolés. Mais en vain ; jusqu’à la mort de Mazarin et pendant l’agonie de son système, le hoca prospéra, malgré les défenses et les peines édictées contre lui.

Voici quel était ce jeu. On avait un grand tableau divisé par raies, en trente carrés, au milieu desquels étaient gravés trente numéros. Sur l’un ou plusieurs de ces numéros, celui qui jouait contre le banquier mettait la somme qu’il voulait hasarder. Pour décider son gain ou sa perte, il y avait un sac contenant trente boules marquées intérieurement des mêmes numéros que ceux qui étaient gravés dans les carrés du tableau. On mêlait et secouait le plus possible ces boules dans le sac. Ensuite, un des joueurs qui avaient mis au jeu — et cent personnes pouvaient y mettre en même temps —, tirait une des boules du sac, l’ouvrait, annonçait et montrait le numéro.

Si celui qui était pareil sur le carré du tableau était couvert de quelque somme, il fallait que le banquier payât vingt-huit fois cette somme. Par exemple, s’il y avait un louis sur ce numéro, il en payait vingt-huit ; mais tout ce qui était couché sur les autres numéros, perdu pour les joueurs, appartenait au banquier, lequel avait d’ailleurs pour lui deux des numéros de profit. En effet, on mettait indifféremment sur trente numéros, et il n’en payait que vingt-huit aux gens que le hasard favorisait. Cela ne constituait aux joueurs que vingt-huit chances contre trente.

On comprend ce que devenaient les intérêts des joueurs entre les mains habiles du banquier qui devait souvent piper les boules plus à la grecque qu’à l’italienne, et qui d’ailleurs bénéficiait d’une mise ; car, proportionnellement, il devait payer 29 fois la mise au lieu de 28.

Il fallut, pour déraciner le hoca, une déclaration royale qui vint renforcer, le 18 décembre 1660, les arrêts du Parlement, désarmé devant la passion dominante. Un an après (1661), Mazarin meurt ; la France est épuisée, la misère est générale ; tous les jeux cessent un instant faute d’argent, mais pour reprendre bientôt avec une nouvelle ardeur à la cour éblouissante de Louis XIV.


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 À qui mieux mieux
 
 Avoir la tête près du bonnet
 
MANIFESTATIONS
 Dentelles (Les) de la cour d'Henri IV renaissent au Puy-en-Velay
 
 Merveilleux-scientifique : mariant science et mystère
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Feux de la Saint-Jean : rituel chargé de croyances et de symboles
 
 Lettres de cachet : du mythe à la réalité
 
 Rébus : rencontre de l'art et de l'ingéniosité
 
 Singulières recettes de beauté sous la Renaissance
 
 
Et puis aussi...
 
 Oeufs de Pâques (Ces myriades d') célébrant le renouvellement de la nature
 
 Procession des Flambarts à Dreux (Eure-et-Loir)
 
 Burloir et coq en pâte animent le Bourbonnais
 
 Prospectus publicitaire : de l'interdiction à l'âge d'or de la publicité
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 301 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services