Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

7 juillet 1667 : mort de Nicolas Sanson, géographe et cartographe français

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Juillet > 7 juillet > 7 juillet 1667 : mort de Nicolas (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 7 juillet. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
7 juillet 1667 : mort de Nicolas Sanson,
géographe et cartographe français
Publié / Mis à jour le samedi 7 juillet 2012, par LA RÉDACTION
 

Ce savant a mérité un titre qui à la fois indique le mérite et fait excuser les défauts de ses ouvrages : on l’a surnommé le créateur de la géographie en France. « Les cartes de Sanson, dit Longuerue, sont bien défectueuses ; mais c’est lui qui a commencé, et qui nous a mis en train et en goût de géographie. Avant lui qu’avions-nous ? »

Nicolas Sanson
Nicolas Sanson

Né le 20 décembre 1600, il était l’aîné des trois fils de Nicolas Sanson, qui, passionné pour la géographie, souhaitait que tous ses enfants cultivassent cette science. Dès l’âge de seize ans, l’aîné dressa une carte de l’ancienne Gaule, supérieure à celle de ses maîtres ; mais craignant qu’on ne l’attribuât à son père, il la garda inédite, et se livra au commerce.

Toujours distrait par son goût pour la science, il fit de mauvaises affaires. Après avoir cédé à ses créanciers tout ce qu’il possédait, il vint à Paris, où Louis XIII voulut prendre de lui quelques leçons de géographie, et le gratifia du brevet d’ingénieur en Picardie.

Sanson n’avait pour vivre que le produit des cartes qu’il dressait à Abbeville, et qu’il envoyait vendre à Paris. Vers 1640, il s’établit dans cette dernière ville : peu de temps après il reçut le brevet de géographe ordinaire du roi, avec un traitement de deux mille livres, et fut nommé conseiller d’état ; on dit qu’il n’en prit point le titre dans la crainte que ses enfants ne s’en prévalussent pour se dispenser d’étudier la géographie. Sanson forma plusieurs bons élèves, dans le nombre desquels on distingue l’un de ses neveux, Duval, et le père de Guillaume Delisle.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !