Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 23 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Archéobélodon : le mastodonte découvert au XIXe siècle à Sansan y est exposé

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Archéobélodon : le mastodonte découvert
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Archéobélodon : le mastodonte découvert
au XIXe siècle à Sansan (Gers)
y est exposé
(Source : France 3 Occitanie)
Publié / Mis à jour le mardi 1er juin 2021, par LA RÉDACTION
 
 
 
Le squelette entier d’Archéobélodon, un mastodonte dont les os fossiles avaient été retrouvés à cet endroit même au XIXe siècle, va être reconstitué au Paléosite de Sansan dans le Gers

Le Paléosite de Sansan vient d’accueillir une deuxième réplique de fossile. Un squelette entier d’Archéobélodon, un mastodonte dont les os fossiles avaient été retrouvés à cet endroit-même en 1850, y a été reconstitué sur les indications des paléontologues du Muséum d’Histoire naturelle de Paris auquel appartient le lieu.

Archéobélodon est un des mastodontes exposés au Muséum d’Histoire naturelle de Paris. Une réplique de 2 mètres sur 2 mètres a, en avril dernier, été installée où il avait été découvert par deux paléontologues Edouard Lartet et Charles-Léopold Laurillard en 1851.

Espèce rare
Elle est pourvue de pieds, alors que ceux-ci n’ont pas retrouvés lors des fouilles. D’autres aspects divergent de l’original exposé à Paris, notamment le crâne de l’animal car des découvertes faites depuis, ont permis de mieux se figurer sa physionomie.

Archéobélodon Filholi exposé dans la galerie de Paléontologie du Muséum national d'Histoire naturelle
Archéobélodon Filholi exposé dans la galerie de Paléontologie du Muséum national
d’Histoire naturelle. © Crédit photo : Muséum d’Histoire naturelle de Paris

« C’est un squelette d’une espèce assez rare, explique le paléontologue Pascal Tassy, professeur émérite du Muséum national d’Histoire naturelle. Il a vécu il y a 15 millions d’années. On a retrouvé des mâchoires, des dents mais jamais un squelette articulé. Il s’agit en plus du premier squelette de mastodonte qu’on a monté en Europe, ce qui lui confère un intérêt historique évident ».

200 ans de recherches
L’Archéobélodon Filholi exposé dans la galerie de Paléontologie du Muséum national d’Histoire naturelle « est le fruit de prés de 200 ans de recherches, de tâtonnements, de questionnements et même d’erreur de la part de nombreux scientifiques » mentionne le Muséum sur son site.

« Sansan est le gisement le plus riche d’Europe du Tertiaire moyen qui appartient à la période du Miocène, de 20 millions d’années à 5 millions d’années avant notre ère., poursuit Pascal Tassy. Archéobelodon est un mammifère de type moderne comme la presque totalité des mammifères qui vivaient à cette époque ».

Sansan, un site exceptionnel
« On trouve aussi à Sansan des reptiles, des oiseaux, des escargots, ainsi qu’un environnement botanique connu, composé de micocouliers. C’est un site exceptionnel par sa richesse », une zone de référence en Europe, connue des paléontologues du monde entier.

Archéobélodon rejoint un autre squelette déjà reconstitué : Amphicyon major, une espèce qui tient à la fois de l’ours et du loup. En projet : l’exposition d’une réplique d’un Anisodon, un animal doté d’un corps de tapir et d’une tête de cheval, l’une des découvertes scientifiques majeures du site de Sansan.

Occasion de balade champêtre...
Pour Pascal Tassy, ce lieu champêtre a été préservé de manière inespérée : « Avec ses bergeries et cette colline sur laquelle se trouve le gisement, on a le sentiment que le site ressemble vraiment à ce qu’il était à l’époque de sa découverte au milieu du XIXe siècle ».

Une grande chance donc pour les habitants de la région. L’installation de ces trois répliques de squelettes est partie intégrante d’un projet de mise en valeur de l’espace paléontologique, après la création d’un sentier en 2018.

Christine Ravier
France 3 Occitanie

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !