Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 27 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Sépulture gallo-romaine d'enfant trouvée près de Clermont-Ferrand

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Sépulture gallo-romaine d'enfant (...)
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Sépulture gallo-romaine d’enfant
trouvée près de Clermont-Ferrand
(Source : Inrap (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives))
Publié / Mis à jour le samedi 16 janvier 2021, par LA RÉDACTION
 
 
 
À Aulnat, l’Inrap a mis au jour la tombe d’un très jeune enfant datant de l’époque augusto-tibérienne. Le défunt est accompagné d’un jeune chien et d’une profusion exceptionnelle de mobilier, une sépulture sans comparaison dans la région et pour la période.

Depuis mi-novembre 2020 et jusqu’à la fin février 2021, une équipe d’archéologues de l’Inrap conduit, sur prescription de l’État (Drac Auvergne – Rhône-Alpes), une fouille archéologique à Aulnat, en amont de l’installation d’une base vie de chantier par le Syndicat Mixte de l’aéroport de Clermont-Ferrand/Auvergne, sur un terrain de 3,5 ha.

La fouille révèle des habitats du Premier âge du Fer, de l’Antiquité avec la présence d’une sépulture inédite d’un jeune enfant pour la région, du haut Moyen Âge et de l’époque Moderne. Datant du Premier âge du Fer (800 à 450 avant notre ère), le site livre un vaste habitat révélé par un niveau de sol, des fosses et des bâtiments sur poteaux porteurs.

Sépulture d'un jeune enfant décédé à l'époque augusto-tibérienne, trouvée à Aulnat, près de Clermont-Ferrand
Sépulture d’un jeune enfant décédé à l’époque augusto-tibérienne, trouvée à Aulnat,
près de Clermont-Ferrand. © Crédit photo : Denis Gliksman, Inrap

Des bâtiments antiques
Plusieurs bâtiments antiques ont été reconnus dans l’angle sud-est de l’emprise. Actuellement en cours d’étude, seuls les niveaux de démolition sont visibles, même si quelques murs apparaissent. Les éléments céramiques indiquent une occupation entre le Ier et le IIIe siècle de notre ère. Des vases de stockage sont présents, mais également des éléments de vaisselle fine, issus de rejets domestiques. Il est possible que ces bâtiments dépendent d’un édifice domanial proche.

Une sépulture d’enfant antique inédite
La fouille a révélé une sépulture exceptionnelle en marge d’un habitat gallo-romain. Cette tombe abrite un enfant décédé vers l’âge d’un an à l’époque augusto-tibérienne, c’est-à-dire dans les trois décennies suivant la naissance de Jésus-Christ. Il a été inhumé dans un cercueil ajusté mesurant 80 cm, dont le bois n’est pas conservé mais est matérialisé par de nombreux clous et une plaque de fer ornementale. Ce petit cercueil a été placé dans une fosse aux dimensions plus vastes (2 mètres de long pour 1 mètre de large) qui offre l’espace nécessaire à une quantité remarquable d’objets.

Autour du cercueil et sur son couvercle ont été disposés une vingtaine de récipients en terre-cuite. Ceux-ci devaient contenir des denrées alimentaires et des boissons liées au banquet funéraire, en représentant la part destinée au défunt. De nombreux éléments de boucherie font également partie du banquet : un demi-cochon coupé dans la longueur, auquel s’ajoutent trois exemplaires de jambon-jarret, deux autres portions de porc plus modestes (épaule et jambon), mais aussi deux poules auxquelles ne manquent que la tête. Certains vases miniatures et deux balsamaires de verre ont pu contenir des produits cosmétiques ou médicinaux, que des analyses chimiques devraient permettre d’identifier.

Des effets personnels accompagnaient l’enfant dans la tombe, parmi lesquels se trouvait une fibule en alliage cuivreux, sorte d’épingle ornementale qui devait être fixée sur une étoffe. Contre le cercueil, un cercle de fer d’une trentaine de centimètres de diamètre était accompagné d’une tige coudée. Il pourrait s’agir d’un jouet : un cerceau et sa baguette qui permettait de le faire rouler au sol. L’extrémité de la tige avait été glissée entre les pattes d’un chiot déposé aux pieds du défunt, hors du cercueil. Ce chiot portait un collier orné d’une quinzaine d’appliques en bronze et muni d’une clochette. Dans la tombe se trouvait également un dépôt aussi petit qu’émouvant, placé sur un fragment de coquillage : une dent de lait perdue par un enfant plus âgé qui était peut-être le frère ou la sœur du jeune défunt.

Les sépultures de jeunes enfants gallo-romains sont souvent situées hors de l’espace funéraire communautaire et même parfois inhumés à proximité du foyer familial. Ces tout-petits bénéficient rarement des mêmes pratiques funéraires que leurs aînés qui, à cette époque, font généralement l’objet d’une crémation. Le mobilier qui accompagne le défunt d’Aulnat est tout à fait exceptionnel, aussi bien du point de vue de sa quantité que de sa qualité.

Une telle profusion de vaisselle et d’éléments de boucherie, de même que les effets personnels qui ont suivi l’enfant dans sa tombe, soulignent le rang privilégié auquel appartenait sa famille. Quant à l’association du chien avec un jeune enfant, elle est bien attestée en contexte funéraire mais c’est ici son collier et de sa clochette qui apparaissent inédits.

Détail des vases miniatures qui ont basculé après la disparition de leur support en bois
Détail des vases miniatures qui ont basculé après la disparition
de leur support en bois. © Crédit photo : Denis Gliksman, Inrap

Un habitat du haut Moyen Âge
Un habitat du Haut Moyen Âge se développe au nord-ouest de l’emprise. Il se compose de plusieurs bâtiments sur poteaux porteurs, associés à des fosses, ainsi qu’à un puits délimité par une margelle en pierre. Nombre des fossés détectés datent de cette installation. L’une des particularités reconnues au sein de cet habitat, ainsi que dans le comblement des fossés, est l’abondance de restes de faunes (équidés et bovidés notamment) qui pourraient révéler une activité de boucherie d’une certaine ampleur.

Un vaste et dense réseau fossoyé
Sur toute l’emprise du projet, un vaste et dense réseau fossoyé aux orientations multiples, témoigne des nombreuses campagnes d’assèchement et de drainage du marais. Implantés majoritairement aux périodes antique, médiévale et moderne, certains d’entre eux pourraient être plus anciens et se rattacher à l’occupation de l’agglomération gauloise de Gandaillat localisée en partie dans l’emprise de l’aéroport.

Inrap
Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !