Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Un bateau du Haut Moyen Age va être mis au jour par l’INRAP sur les berges de la Garonne

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Bateau du Haut Moyen Age (Un) va (...)
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Bateau du Haut Moyen Age (Un)
va être mis au jour par l’INRAP
sur les berges de la Garonne
(Source : Côté Châteaux)
Publié / Mis à jour le mardi 26 juillet 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
C’est une pièce unique à l’échelle française et même européenne. Un bateau de 15 à 20 mètres de long qui remonte à la fin du VIIe siècle ou au début du VIIIe a été découvert sur les bords de Garonne près de Bordeaux. Les fouilles préventives réalisées par l’INRAP vont débuter en septembre pour découvrir ce joyau à partir d’octobre ou novembre.

L’histoire de Bordeaux est toujours autant fabuleuse. D’autant qu’il se peut que ce bateau ait pu transporter du raisin ou du vin, mais pas dans de grandes quantités car le commerce florissant et intensif du vin de Bordeaux remonte surtout à partir du XIIIe siècle. Toutefois, la datation des premières vignes et des traces sur la production de vin de Bordeaux remontent à 2000 ans (le Musée d’Aquitaine a en son sein des amphores du Ier siècle après J.-C. et un pied de vigne tout aussi ancien découvert allées de Tourny).

C’est une découverte fabuleuse qu’a réalisée l’Institut National pour la Recherche et l’Archéologie Préventive sur le site du futur golf de Villenave d’Ornon. « C’est une épave que l’on date de la fin VIIe ou au début du VIIIe siècle. La Drac a prescrit en fouilles et là on est en négociations pour obtenir cette fouille sur le site de La Palu — espace a priori hostile à cause du milieu marécageux, La Palu de Bordeaux a été transformée par les travaux de drainage du XVIIe siècle puis par l’urbanisation. Pourtant, à la fin du Moyen Age et au début de l’époque moderne, l’endroit apparaît fréquenté et recherché. Si on démarre à partir de la mi-septembre, l’épave sera intéressante en octobre ou novembre », précise Catherine Ballarin, déléguée du directeur adjoint scientifique et technique de l’Aquitaine pour l’INRAP, à Jean-Pierre Stahl, Grand Reporter à France 3 Aquitaine et journaliste spécialisé viticulture gérant le blog Côté Châteaux.

Image d'illustration du commerce du vin depuis Bordeaux par la Garonne
Image d’illustration du commerce du vin depuis Bordeaux par la Garonne
© Musée du Vin et du Négoce de Bordeaux

« C’est une pièce unique à l’échelle française ou européenne, dans cet état de conservation », nous informe-t-elle encore. « On a réalisé des tranchées de 20 mètres de long sur 2 de large, disposées en quinconces, cela faisait un maillage, on a ainsi pu voir en sous-sol s’il existait des vestiges et leur chronologie, s’il y a eu une seule occupation ou des occupations superposées. Une tranchée sur les berges a mis en évidence cette épave ». elle ajoute que « c’est un gros bateau capable de remonter l’estuaire et de naviguer en mer de 15 à 20 mètres de long, du Haut-Moyen Age selon une datation sur la quille du bateau »

Quant à savoir si ce bateau a une histoire intimement liée avec la vigne à Bordeaux, c’est encore prématuré pour le dire : « il n’y a pas d’élément de réponse pour l’instant sauf si l’on trouve des tonneaux, des grains de raisins ou par l’étude des pollens, on le saura en phase d’études. » L’arrêté de prescription archéologique, de diagnostique a été pris, il incombe à l’INRAP de réaliser ces travaux d’archéologie préventive pour le compte de la DRAC, cela risque de durer 6 à 7 mois. Ces recherches sont historiques pour Bordeaux et sa région, elles pourront donner des informations primordiales sur cette période.

« L’état de conservation de cette épave est très bon », suite au rapport remis à la Drac, celle-ci a rendu un avis de poursuivre les fouilles. Les bois sont gorgés d’eau et ils ne peuvent pas prendre l’air pour éviter qu’ils s’abîment :« il va falloir procéder à une lyophilisation des pièces, il y a très peu de laboratoires capables de le faire ». Qui sait ce joyau de Bordeaux pourra ensuite trouver sa place dans le Musée de la Mer qui va se construire aux Bassins à Flots ou encore à la Cité du Vin s’il est prouvé qu’il a une histoire liée au vin.

Jean-Pierre Stahl
Côté Châteaux

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !