Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 novembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)

Enseignement laïque : volonté de dresser un tableau noir du passé ? - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Anecdotes insolites > Enseignement laïque : volonté de (...)

Anecdotes insolites

Petite Histoire de France et anecdotes, brèves et faits divers insolites, événements remarquables et curieux, événements anecdotiques


Enseignement laïque : volonté de
dresser un tableau noir du passé ?
(Extrait de « La Terre mancelle », paru en 1905)
Publié / Mis à jour le mercredi 17 mai 2017, par LA RÉDACTION

 
 
 
En 1905, quelques mois avant l’adoption de la loi de séparation des Églises et de l’État, un jeune instituteur déclame, lors de la fête de l’enseignement laïque se déroulant à Évron (Mayenne), quelques vers portant aux nues une République libératrice et pétris des légendes noires martelées alors au sujet des siècles passés...

Publiés dans La Terre mancelle et présentés sous le titre La liberté par l’instruction, l’esclavage par l’ignorance, les vers ont pour auteur « un jeune instituteur » appelé Eugène Guideau, et s’inscrivent dans la bataille idéologique sévissant alors, à la veille de la promulgation de la désormais célèbre « loi 1905 » :

Et ceci se passa pendant dix-huit cents ans :
Les Romains écrasés, les Barbares défaits,
Les rivaux de Clovis assassinés, les Francs
S’implantèrent chez nous pour prix de leurs hauts faits ?
Le maître avait changé, mais non la servitude ;
Ce fut un défilé tour à tour effrayant,
Belliqueux, aveuli, parfois lier, toujours rude,
De rois, de chevaliers à l’écu flamboyant.
Puis l’unité se fît dans la caste insolente
Et le blason royal porta la fleur de lys,
Et la fleur en stylet, la fleur aux triples plis
Pesa comme une croix sur la masse tremblante !

La masse, c’était nous, pour dire nos aïeux,
Multitude sans noms autres que ceux d’esclaves,
Troupeaux mourant de faim, décrépits, lépreux, hâves,
Adorant les seigneurs, le roi, comme des dieux !
A la glèbe attachés tels des bêtes de somme,
C’étaient les roturiers, c’était Jacques Bonhomme !
Homme de corps ou serf, cela valait-il mieux ?
Comment vouliez-vous qu’il secouât son martyre ?
Bonhomme ne savait pas lire !...

Prise de la Bastille le 14 juillet 1789. Illustration publiée dans Histoire de France (Tome 1) de Gustave Gautherot, paru en 1934
Prise de la Bastille le 14 juillet 1789. Illustration publiée dans
Histoire de France (Tome 1) de Gustave Gautherot, paru en 1934
On l’employait à tout : à creuser des sillons,
A bâtir des donjons, à courir à la guerre !
Sans cesse du labeur !... le repos n était guère !
L’été, l’hiver, vêtu de lambeaux de haillons,
Il battait les fossés pour que la châtelaine
Pût sommeiller à l’aise en sa mante de laine.
Lui, dans la nuit frappait grenouilles et grillons !
Comment vouliez-vous qu’il secouât son martyre ?
Bonhomme ne savait pas lire !...

Quoiqu’il fût miséreux il devait à son roi
La taille, et la corvée au seigneur, puis la dîme
Au saint abbé du lieu ! On lui faisait un crime
D’un délit et la mort était la seule loi !
Choix ravissant : gibet, brodequins, eau bouillante,
Plomb, carcan d’in-pace, croc, roue écartelante,
Et l’Inquisition pour éprouver sa foi...
Comment vouliez-vous qu’il secouât son martyre
Bonhomme ne savait pas lire !..

Un jour il se lassa d’être seul à souffrir,
De voir ses oppresseurs princiers toujours en fête.
Héroïque et farouche il releva la tête
Et prit un fier mot d’ordre : être libre ou périr !
Il s’arma pour la lutte ; alors ce fut terrible :
Lui, qui n’avait touché que l’araire ou la faulx.
Démolit la Bastille, éleva l’échafaud,
Et se servit partout des châteaux comme cible.

Certes, il dut clamer au fracas des canons :
« Baron, prince, marquis, tous titrés aux grands noms
Comte au sombre manoir qui masque une oubliette,
Vous allez expier vos forfaits monstrueux !
L’histoire en gardera des souvenirs fameux,
Bourreau fais ton office : Allons !... dans la lunette ! »
Et les têtes tombaient !... c’est un livre de sang
Ecrit du couperet et dont le spectre pèse
Que l’évocation de l’an : quatre-vingt-treize,
Pardonnons ! le Vengeur gémit dix-huit cents ans.

Or, un siècle a passé depuis cette hécatombe :
Il a vu défiler l’ogre Napoléon,
Les monarques déchus et l’ombre de l’aiglon.
Mais le règne autocrate est muré dans la tombe.
Il a vu les sabreurs conduire le pays,
De défaite en défaite, à la ruine finale
Et dans le tourbillon d’une charge fatale
Engouffrer à la mort les plus forts de ses fils !

Il a vu ce que vaut le serment d’un despote,
Ce qu’un peuple ignorant fait de la liberté
S’il laisse indolemment flatter sa vanité,
Puis comment le tyran l’écrase sous sa botte !
Il a vu fusiller des femmes, des enfants,
Dans la rue ! et cela pour l’homme de Décembre !
Et, tandis que le deuil régnait dans chaque chambre,
Les soudards de Mandrin, ivres et triomphants,
Recomptaient leurs louis d’or, salaire de leur crime !...

Depuis trente-quatre ans la honte a disparu,
Et le soleil de paix radieux a paru,
Tel l’astre éblouissant qui dore chaque cime.
Le Français, à présent connaît mieux son devoir :
Etre juste, être bon, être loyal, SAVOIR !...
SAVOIR est le grand mot proscrit sous les empires ;
Son essence est divine ! aussi ne laissons pas
Un si pur diamant se perdre sous nos pas !

On devrait l’incruster au sommet des porphyres
Et répéter sans cesse aux petits écoliers
Que le savoir créa l’entière indépendance,
Qu’il change en un plomb vil couronnes et colliers
Et qu’enfin à lui seul il a sauvé la France !
Dès lors nous lui devons notre reconnaissance,
Nos droits de citoyens, notre plus cher bonheur,
Notre sécurité, nos rêves, notre honneur !

C’est un gouvernement d’idéale justice
Qui fit robuste et sain l’enseignement factice
Donné par l’arbitraire au peuple encore bâté !
Mais de la nuit des temps jaillit la vérité !
Affirmons donc bien haut ce courage civique
De crier d’une voix : « Vive la République ! »




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 L'occasion fait le larron
 
 Vous n'en aurez pas les gants
 
MANIFESTATIONS
 Le Verre, un Moyen Âge inventif
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Couteaux pointus : interdiction dans les provinces flamandes par un édit de Louis XIV en 1669
 
 Rois s'égarant en forêt et jouant de leur anonymat
 
 Premier propriétaire (Le) de l'Élysée assailli par des fantômes
 
 À vendre : cheval ayant porté Napoléon lors de la bataille de Waterloo
 
 
Et puis aussi...
 
 Poissons nourris d'or pur
 
 Charles-Henri Sanson, bourreau de Louis XVI, rétablit la vérité quant au courage du roi sur l'échafaud
 
 Traque de la planète Vulcain au XIXe siècle par le monde scientifique
 
 Ancêtre (L') de la SNCF : oeuvre du Limousin Paulin Talabot
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 318 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services