Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 12 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

Mont d'Or : les sangles des pays de l'Est autorisées pour le fromage AOC

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Mont d'Or : les sangles des pays de (...)
Patrimoine : Gastronomie
Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française
Mont d’Or : les sangles des
pays de l’Est autorisées
pour le fromage AOC
(Source : France 3 Franche-Comté)
Publié / Mis à jour le dimanche 19 juin 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
La cour d’appel de Besançon a tranché : les sangles en épicéa qui entourent le fromage mont d’Or peuvent venir des pays de l’Est. Elle donne ainsi tort à Agnès Ambert, une sanglière du Haut-Doubs, qui avait porté plainte pour pratique commerciale trompeuse.

Son combat remonte à plusieurs années. Agnès Ambert fait partie des derniers sangliers du Haut-Doubs. Ces hommes et rares femmes qui prélèvent sur les épicéas la sangle de bois qui donne son parfum au fromage de Mont d’Or.

Depuis 1999, les fabricants de fromage importent à moindre prix des sangles des pays de l’Est. Agnès Ambert dénonce une tromperie du consommateur qui croit acheter un produit AOC du terroir, fabriqué avec des sangles de bois venues finalement d’ailleurs, souvent de Pologne. Le cahier des charges de l’AOC est évasif sur le sujet des sangles.

La sangle made in Haut-Doubs coûte 20 centimes d’euros. Pas de quoi mettre en péril la santé économique des producteurs. Le Mont d’Or est en plein essor. Sa production atteint 5000 tonnes par an. L’association d’Agnès Ambert refuse la mort d’un métier de sangliers, métier typique à la Franche-Comté. La présidente de l’association Les sangliers du Haut-Doubs a décidé de poursuivre son combat. Elle devrait se pourvoir en cassation.

Page Facebook : https://www.facebook.com/artisansangliers

Sophie Courageot
France 3 Franche-Comté

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !