Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 17 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

24 mai 1816 : mort de l’acteur et dramaturge Grandmesnil (Jean-Baptiste Fauchard dit) - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Mai > 24 mai > 24 mai 1816 : mort de l’acteur et (...)

Éphéméride, événements

Les événements du 24 mai. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


24 mai 1816 : mort de l’acteur
et dramaturge Grandmesnil
(Jean-Baptiste Fauchard dit)
(D’après « Éphémérides universelles, ou Tableau religieux, politique,
littéraire, scientifique et anecdotique, présentant, pour chaque jour
de l’année, un extrait des annales de toutes les nations
et de tous les règnes, depuis les temps historiques
jusqu’à nos jours » (Tome 5) édition de 1834
et « Dictionnaire encyclopédique de la France »
(par Philippe Le Bas) Tome 9 paru en 1843)
Publié / Mis à jour le jeudi 24 mai 2018, par LA RÉDACTION

 
 
 
Fils du célèbre premier chirurgien-dentiste en France Pierre Fauchard — qui avait acquis en 1734 le château de Grand-Mesnil à Bures-sur-Yvette en région parisienne — et d’une soeur de l’acteur Duchemin père, Jean-Baptiste Fauchard reçoit une éducation distinguée et vient tardivement au théâtre, après une carrière estimable d’avocat, profession qui ne lui plaisait cependant que médiocrement et qu’il délaisse en 1771 après s’être prononcé contre le parlement Maupeou

Né à Paris le 19 mars 1737, Grandmesnil fut d’abord avocat au parlement de Paris, où il plaida quelques causes remarquables, et notamment celle de Ramponneau contre un cabaretier de la Courtille, dont Voltaire ne dédaigne pas d’entretenir ses lecteurs. Ensuite il fut pourvu du titre de conseiller de l’amirauté. S’étant prononcé vivement contre le parlement Maupeou, et, à cette même époque, ayant eu quelques discussions avec sa famille, il quitta brusquement la France.

Parent assez proche du comédien Duchemin, il aimait le théâtre depuis l’enfance, et alla y monter à Bruxelles, avant de s’engager successivement sur les théâtres de Flandre, de Bordeaux et de Marseille. La réputation de bon acteur qu’il s’était faite en province fut portée jusqu’à Paris. Il se présenta, en 1789, aux sociétaires de la Comédie-Française, qui l’accueillirent favorablement, et débuta, en 1790, par le rôle d’Arnolfe dans l’École des femmes.

Jean-Baptiste Fauchard dit Grandmesnil, dans le personnage d'Harpagon
Jean-Baptiste Fauchard dit Grandmesnil,
dans le personnage d’Harpagon

Il plut à tout le monde par la finesse de son jeu et l’intelligence pleine de goût et de profondeur avec laquelle il rendait les conceptions de Molière. Il possédait une chaleur communicative et un regard très vif. Les rôles où il excellait et qu’il remplissait le plus ordinairement, étaient ceux qu’on appelle rôles à manteaux. Ainsi, il était parfait dans Harpagon de l’Avare — avec sa haute taille, sa maigreur et son sens des mimiques —, dans Orgon du Tartufe et Chrysale des Femmes savantes.

Grandmesnil fut nommé sociétaire de la Comédie-Française en février 1792, celle-ci étant fermée le 3 septembre 1793 par ordre du Comité de salut public. Lors de l’établissement du nouveau Théâtre-Français le 31 mai 1799, il prit également place parmi les sociétaires, et se retira le 1er avril 1811 avec une assez belle fortune. Dans les dernières années de son service, il était devenu faible de corps, d’une excessive maigreur, et ses moyens physiques le trahissant, il y suppléait par des cris aigres et beaucoup de gestes.

Il fut de ce petit nombre d’acteurs qui entretinrent des relations avec la bonne société, et qui durent un accueil favorable dans le monde à leur bonne réputation et à la distinction de leur esprit et de leurs manières. On prétend qu’il était avare ; plusieurs personnes dignes de foi assurent que c’est une calomnie. Peut-être la petite anecdote suivante a-t-elle donné faussement lieu à cette allégation. Baptiste Cadet, excellent comédien, faisait rire aux larmes dans l’usurier des Etourdis, en épargnant une prise de tabac. Voici, disait-il, ce qui lui avait donné l’idée de mettre ce lazzi plaisant dans la délicieuse comédie de M. Andrieux :

Grandmesnil dans le rôle d'Harpagon en 1790
Grandmesnil dans le rôle d’Harpagon en 1790

Grandmesnil s’était procuré d’un très bon tabac, mis en provision par un illustre personnage. Harpagon n’était pas généreux comme Sganarelle du Festin de Pierre, qui présentait sa tabatière à droite, à gauche, en avant, en arrière ; et pour ménager son divin tabac, il n’ouvrait jamais devant personne la boîte d’or qui le renfermait. Mais Grandmesnil portait une seconde tabatière en carton remplie de tabac commun, et il permettait que :

« Gens de tonte façon, connus on non connus,
« Pour y prendre leur part fussent les bienvenus. »

Un jour d’assemblée des comédiens, Grandmesnil, discutant vivement, se trompa de poche, ouvrit par mégarde sa boîte d’or, et tenait déjà une pincée de sa poudre favorite, lorsque Baptiste Cadet plongea vite ses énormes doigts dans le magasin précieux et y laissa un vide considérable. Grandmesnil s’arrête tout court dans sa discussion, lance un regard sévère à Baptiste, marmotte entre ses dents : A-t-on jamais vu prendre du tabac d’une manière aussi sotte ? Et, se privant de la prise qu’il tenait encore lui-même, il la remit dans sa boîte pour combler le déficit.

Ayant de l’esprit, du savoir-vivre et de l’instruction, Grandmesnil fut nommé, après sa retraite et sous l’Empire, membre de la quatrième classe de l’Institut, professeur de déclamation au Conservatoire et, par ordonnance royale de Louis XVIII, fut admis à l’Académie des beaux-arts, faveur dont il ne put jouir que pendant quelques semaines puisqu’il mourut d’une fièvre nerveuse le 24 mai de cette même année. On pense que sa dernière heure fut hâtée par le saisissement de colère et de douleur qu’il éprouva en voyant son département et sa terre de Grandmesnil envahis par les troupes alliées.

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
BON À SAVOIR
 Vie de bâton de chaise (Mener une)
 
 S'épanouir la rate
 
MANIFESTATIONS
 Huit chefs-d’œuvre du Louvre transformés en parfums
 
 Imagine Van Gogh : l'exposition immersive vous plongeant dans les toiles géantes du peintre
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 24 mai 1670 : Louis XIV crée l'Hôtel des Invalides par ordonnance royale
 
 24 mai 1844 : premier télégramme en morse
 
 24 mai 1788 : début de l’actrice mademoiselle Louise Desgarcins (Marie-Magdelaine des Garcins dite)
 
 
Et puis aussi...
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 4 ARTICLES

 


Mai
 
 

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services