Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 29 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Recette et truc d'autrefois : éloigner les sangliers

Vous êtes ici : Accueil > Savoir : "Astuces" > Pour éloigner les sangliers
Savoir : "Astuces"
Trucs et astuces de jadis, recettes « de grand-mère », procédés utiles et astucieux, usages oubliés, méthodes astucieuses
Pour éloigner les sangliers
Publié / Mis à jour le lundi 9 mai 2011, par LA RÉDACTION
 

Voici une recette originale pour éloigner les sangliers dont on se plaint des dégâts qu’ils causent aux récoltes. Elle est due à J. Saby, qui la donne dans le Bulletin de la Société nationale d’acclimatation. Son père ayant planté un champ de pommes de terre à proximité d’un bois, on lui avait prédit la visite de sangliers et la destruction de se récolte.

Mais, dit M. Saby, « un vieux braconnier qu’il employait au jardin lui indiqua le procédé suivant qu’il mit en application et lui permit de récolter toutes ses pommes de terre sans que les sangliers aient osé y toucher. Il plaça dans son champ qui était assez long, 200 m environ, sur une dizaine de mètres seulement, de vieilles boîtes de conserves vides qu’il enterra presque complètement, à raison d’une tous les 15 ou 20 m et y versa jusqu’au bord un mélange d’eau et d’urine humaine. Au-dessus, il plaça une pierre plate pour éviter une évaporation trop rapide parle soleil.

« Les sangliers sortant le soir et approchant du champ sentaient l’odeur humaine et se figuraient qu’il y avait à l’emplacement de chaque boite un homme à l’affût. Ils n’osaient approcher et respectèrent donc les pommes de terre. » Ce moyen fut employé, avec le même succès, par une garde-barrière voisine. Et l’on peut en dire, avec M. Saby : « Non breveté, mais très pratique. »

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !