Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 22 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur XNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Découverte d'un établissement agro-pastoral gallo-romain à Frénouville (Calvados)

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Établissement (Découverte d'un) (...)
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Établissement (Découverte d’un)
agro-pastoral gallo-romain
à Frénouville (Calvados)
(Source : Inrap (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives))
Publié / Mis à jour le mardi 12 septembre 2023, par Redaction
 
 
Temps de lecture estimé : 2 mn
 
 
 
À Frénouville, les archéologues de l’Inrap ont mis au jour les vestiges d’une exploitation agricole des Ier et IIe siècles de notre ère dont de nombreux objets de la vie courante, mais aussi des vases de stockage et amphores et peut-être des traces de viticulture

Une équipe de l’Inrap a mené une fouille à Frénouville, dans les plaines de Caen, en amont d’un projet d’aménagement porté par Triumvirat Finances. L’opération précède la création d’un futur quartier d’habitation au sein de la commune. Prescrite par les services de l’État (Drac Normandie), l’opération a couvert une surface de deux hectares, sur les parcelles du Bas-Marais. Le site a révélé deux enclos distincts, distants d’une centaine de mètres l’un de l’autre. Les vestiges attestent une occupation aux deux premiers siècles après J.-C.

Un vaste enclos d’habitation
Le plus vaste des deux enclos concentre des bâtiments d’habitation élevés en pierre et plusieurs bâtiments de terre et de bois sur poteaux, sans doute liés à des activités agraires. Gravitant autour de ces espaces bâtis, plusieurs structures témoignent de la vie quotidienne au sein de cette exploitation : puits, fosses dépotoir, four. Les archéologues ont également mis en évidence la présence d’une mare.

Vue aérienne du bâtiment situé dans l'enclos d'habitation
Vue aérienne du bâtiment situé dans l’enclos d’habitation. © Crédit photo : J-L Lamache, Inrap

La fouille du puits a livré de petits objets en excellent état de conservation : épingle en os, clés en bronze, mobilier en fer. Des prélèvements de sédiments ont été réalisés, afin de pouvoir étudier les pollens, graines et éléments ligneux qui y ont été piégés. Ces analyses, confiées à différents spécialistes, nous renseigneront sur l’environnement et les paysages entourant le site à la période gallo-romaine.

Les plus anciennes traces de vignes à l’ouest de la Gaule ?
Le second enclos, plus réduit, est quant à lui dédié à la culture : les archéologues y ont mis en évidence un système de 20 tranchées présentant des dimensions très régulières et des caractéristiques de comblements similaires. Cet aménagement témoigne d’une volonté d’organisation et de production centralisée.

Pour l’heure, la question de l’essence cultivée au sein de ce domaine agricole est encore en suspens : pourrait-il s’agir des premières traces de culture de la vigne ? La fouille, dans sa phase terrain, n’a pu apporter de réponse précise. Plusieurs exemples de la culture de la vigne en tranchées sont connus pour l’époque romaine dans le sud de la Gaule, mais l’aménagement mis au jour à Frénouville peut tout aussi bien correspondre à l’organisation d’un verger pour des arbres fruitiers. Au Haut-Empire (Ier-IIIe siècle), l’arboriculture gagne du terrain sur l’ensemble du territoire.

Les archéologues poursuivront les recherches en laboratoire. La découverte de plusieurs outils en fer au sein du domaine (émondoir, serpette) et leur étude comparative nous apporteront des premiers éléments de réponse. Dans un second temps, les analyses polliniques réalisées sur les échantillons provenant des fossés d’enclos et des tranchées de culture permettront de déterminer avec certitude la nature des cultures pratiquées à Frénouville à l’époque romaine.

Émondoir en cours de dégagement dans le fossé d'enclos bordant les cultures
Émondoir en cours de dégagement dans le fossé d’enclos bordant les cultures. © Crédit photo : J-L Lamache, Inrap

Un site de production et d’exportation de denrées alimentaires
Quoi qu’il en soit, la fouille des fossés d’enclos a permis la découverte de nombreux objets de la vie courante (vaisselle de table, monnaie, fibule...) et de rejets domestiques : en particulier des restes de faune (mouton, porc, bœuf, cheval, chien) et malacofaune (moules, coques, palourdes). Les recherches ont également livré une grande quantité de vases de stockage et d’amphores de type gauloise 12 : ces contenants, utilisés pour le transport de marchandises sur des distances plus ou moins longues, indiquent que le site de Frénouville avait pour vocation la production et l’exportation de denrées alimentaires.

Inrap
Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, et appuyez sur OK
pour vous abonner gratuitement
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !