Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 2 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Poisson d'avril : un maquereau !

Vous êtes ici : Accueil > Brèves d’Histoire > Poisson d'avril : un « maquereau » (...)
Brèves d’Histoire
Brèves d’Histoire de France : bribes et miettes historiques utiles à une meilleure connaissance de notre passé
Poisson d’avril : un « maquereau » !
Publié / Mis à jour le vendredi 1er avril 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Car le maquereau, se laissant prendre au mois d’avril mais dont le nom rappelle « le métier infâme de débaucher les personnes du sexe », est un poisson que l’on associe à ce mois...

Dans le second tome de leur Dictionnaire étymologique, critique, historique, anecdotique et littéraire, Noël et Carpentier rapportent au mot maquereau les propos de l’abbé Tuet tenus dans Matinées senonoises :

« Gilbert Cousin observe que, de son temps, on appelait en France poisson d’avril, celui qui fait le métier infâme de débaucher les personnes du sexe, parce que le poisson dont il porte le nom chez le bas peuple (le maquereau) est excellent à manger dans ce mois-là. Le Duchat croit que ce nom, pris dans un sens libre, se dit par corruption pour mercureau, c’est-à-dire, petit mercure. Le dieu de l’éloquence était aussi le messager des habitants de l’Olympe, et son nom est devenu celui d’un entremetteur de mauvais commerce. »

Dans le tome II de son Ducatiana, ce même philologue Le Duchat (1658-1735) écrit, au sujet du poisson d’avril que c’est un « piège innocent que l’on tend le premier jour d’avril, et qu’on tâche de se rendre réciproquement. C’est vers ce temps-là que le maquereau, qu’on appelle aussi poisson d’avril, se laisse prendre. »

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !