le 20 septembre dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


Une machine à coudre lilliputienne - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Inventions, Découvertes > Machine à coudre lilliputienne

Inventions, Découvertes

Inventions et découvertes dans les domaines des sciences et des arts. Origine des travaux de recherche ou des trouvailles fortuites.


Machine à coudre lilliputienne
((D’après « Les Modes parisiennes illustrées. Journal
de la bonne compagnie », paru en 1863)
Publié / Mis à jour le lundi 14 mars 2011, par LA RÉDACTION


 
 
 
En 1863, un ingénieux Américain propose une nouveauté qu’il a très justement dénommée la « machine à coudre bijou ». La revue Les modes parisiennes illustrées s’en fait l’écho et en livre une alléchante description.

Que nos lectrices se représentent une petite mécanique dont la dimension est à peu près celle d’une jolie main féminine ; cette machine lilliputienne, facilement transportable dans un sac à ouvrage, s’adapte aisément, par une simple vis de pression, à la première table venue. Les aiguilles ordinaires n° 8, longues, sont celles à employer, et le point exécuté par la machine bijou est le point devant, applicable aux petits plis, fronces, coutures droites, etc.

Nous devons ajouter qu’on ne peut pas demander de cette jolie fantaisie les services d’une grande machine à coudre, d’ailleurs fort coûteuse, tandis que la machine bijou s’adresse avec confiance aux bourses modestes. Cette dernière, comme nous venons de le dire, fait le point devant, et elle ne peut coudre que les étoffes fines et souples, telles que les mousselines, tulles, jaconas, nansouks, etc. En la voyant fonctionner on comprend de suite que l’aiguille ne pourrait pas supporter la résistance de tissus plus forts.

Nous répétons donc : La machine bijou est une charmante fantaisie, à la fois utile et agréable, et nous ajouterons qu’elle est d’une simplicité telle qu’une petite fille de sept ans la ferait marcher sans aucune difficulté. Quand sa besogne est faite, on la renferme dans une jolie boîte de quinze centimètres carrés sur quatre centimètres de hauteur, qui lui sert d’étui.

Dans le désir de rendre service à nos abonnées, nous avons pris des mesures avec l’inventeur de la machine à coudre bijou, qui nous permettent de l’offrir, prise dans nos bureaux, au prix de Vingt Francs. Les personnes de la province pourront la recevoir, transport et emballage compris, en envoyant à l’administration du journal les Modes parisiennes un mandat de poste de Vingt-deux Francs Cinquante, payable à l’ordre de M. A. Thuiller. A l’étranger, les frais de transport seront à la charge du demandeur.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Le fruit est pour l’avocat
 
 Porter de l'eau à la rivière
 
MANIFESTATIONS
 Richard Cœur de Lion est célébré à l'Abbaye de Fontevraud
 
 Giverny : Henri Manguin ou la volupté de la couleur d'un peintre méconnu
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 Avion sans pilote : ancêtre du drone et invention française de 1917
 
 Phonographe (Le révolutionnaire) : une invention du Français Charles Cros
 
 Bicyclette (La reine) : ses lointaines et obscures origines
 
 Balbutiements de l'aérostation et premier dirigeable manoeuvrable du capitaine Renard
 
 
Et puis aussi...
 
 Appareil volant (Curieux) de Besnier en 1678
 
 Radar rudimentaire pour contrôler la vitesse des véhicules en 1925
 
 Horloges, montres et pendules (Petite histoire des)
 
 Précurseurs (Des) de Pasteur mènent des expériences sur la fermentation
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 27 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services