Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Juillettiste et aoûtien. Étymologie - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Savoir : Mots, Locutions > Juillettiste et aoûtien

Savoir : Mots, Locutions

L’étymologie de mots et l’origine de locutions de la langue française. Racines, évolution de locutions et mots usuels ou méconnus


Juillettiste et aoûtien
(Source : Le Figaro)
Publié / Mis à jour le mardi 17 juillet 2018, par LA RÉDACTION

 
 
 
« Les castors emploient les mois de juillet et d’août à construire leurs digues et leur cabane », souligne Pierre Larousse en citant Buffon dans son Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle. Avouons qu’il reste cependant difficile de qualifier ces laborieux rongeurs de « juilletistes » ou d’ « aoûtiens », d’autant plus que ces deux mots n’existaient pas...

Alors, humains que nous sommes, si nous avons la chance d’avoir des vacances, sommes-nous « juilletistes » ou « aoutiens » ? Et depuis quand ?

Juillet ou Quintil ?
En 1571, Maurice Delaporte publiait les Épithètes, un recueil de mots suivis d’une liste d’adjectifs épithètes pouvant les valoriser. Et voici que derrière le mot « juillet », surgissent alors les adjectifs « altéré, chaleureux, estival, ardent, enflammé ». Altéré ? Comprenons « desséchant », impliquant le besoin de se « désaltérer ». Quant à « enflammé », hélas le sens figuré est ici rejoint par le sens propre au moment où les incendies font rage.

Un heureux commentaire y est ajouté : juillet « est le nom d’un des mois de l’année, qui fut ainsi nommé en l’honneur de Jules César, lequel y naquit ». De Julius à juillet, il n’y a en effet que quelques lettres à intégrer. Maurice Delaporte précise par ailleurs que Juillet était jadis appelé « Quintil ». Tout simplement parce qu’il s’agissait du cinquième mois de l’année dans le calendrier romain qui, rappelons-le, commençait au mois de mars.

Août ou Sextilis mensis ?
Pour « aôut », d’abord tout simplement appelé le sixième mois de l’année par les Romains, « sextilis mensis », il n’était pas question qu’Auguste n’ait point, à la manière de « juillet » consacré à Julius César, lui aussi son mois. Et ce fut donc l’ « Augustus mensis » à la suite du « Julius mensis ».

Mieux même, on ajouta un jour au mois d’août, pris sur le mois de février, pour que l’empereur Auguste puisse disposer pour le mois qui lui était ainsi consacré autant de jours que Julius Cesar... Du latin populaire « agustus », on passa ensuite au milieu du XIIe siècle au français « aoust » ou « aost », avec des prononciations variables.

Quelle prononciation ?
« Aôut : prononcez ou » affirme Richelet en 1680, mais presque trois siècles plus tard, en 1968, quelques phonéticiens relèvent encore une variante de prononciation entre « ou » et « out ». Il est alors bon de pouvoir consulter l’Académie française, en sa neuvième édition bientôt achevée, qui selon son habitude de judicieuse greffière de l’usage offre ce commentaire : « aoû se prononce ou plutôt que aou ; t se fait parfois entendre. »

Juilletistes et aoûtiens ?
Attesté, semble-t-il, en 1969, le « juilletiste » ne précède pas l’ « aoûtien » dans l’usage, un « aoutien » qui serait apparu en 1960, contre toute attente chronologique. Ce sont certes deux mois privilégiés : pas de « juiniste » en effet. Quant aux « septembriseurs », ils ont la plus mauvaise presse, en désignant les auteurs des massacres révolutionnaires de 1792.

De son côté, le paisible « juillettiste » fait son apparition dans le millésime 1990 du Petit Larousse, en simple « personne qui prend ses vacances au mois de juillet », mais attention, s’agissant de l’ « aoûtien », dans le Petit Robert de 1967, c’est-à-dire le tout premier, il ne s’agit encore que de la « personne qui reste à Paris, dans une grande ville, en août », avant qu’il n’entre dans le Petit Larousse dans le millésime 1973, avec le sens élargi de la « personne qui prend ses vacances au mois d’août ».

Jean Pruvost
Le Figaro

Accédez à l’article source

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
BON À SAVOIR
 Faire amende honorable
 
 On a tant chanté, tant crié Noël, qu'à la fin il est venu
 
MANIFESTATIONS
 Mauresse de Moret : une religieuse métisse, fille cachée de Louis XIV ?
 
 Animal : bestiaire de verre de la fin du XIXe siècle à nos jours au musée du verre de Conches
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Cocktail
 
 Bohème
 
 Écarlate
 
 Abracadabra
 
 
Et puis aussi...
 
 Patois
 
 Rabâcher
 
 Savant en us
 
 Bas-bleu
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 98 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services