Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 21 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Divide et impera. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Divide et impera
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Divide et impera
Publié / Mis à jour le mardi 19 avril 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Diviser pour régner

Telle fut la politique du sénat de Rome ; et Montesquieu, Bossuet et Polybe s’accordent à dire que ce principe contribua beaucoup à donner le monde à un petit peuple de l’Italie. Ce serait donc une erreur de dire que Machiavel a inventé cette maxime ; il n’a fait qu’étudier l’histoire de la conquête romaine et en a tiré le précepte « divide et impera », précepte qui a été depuis bien souvent mis en pratique. Personne n’en fit usage plus fréquemment que Louis XI, pour abattre les grands vassaux ; que Catherine de Médicis, pour conquérir et conserver le pouvoir. Dans des temps plus rapprochés de nous, l’Angleterre a été souvent accusée de trop bien connaître la maxime de Machiavel.

« Divide et impera, divise et tu régneras ; divise, et tu deviendras riche ; divise, et tu tromperas les hommes, et tu éblouiras leur raison, et tu te moqueras de la justice. » (PROUDHON)

« L’ancien adage : Fomente les divisions pour régner, divide ut regnes est affreux. Il faut régner pour éteindre les divisions. » (Gatien ARNOULT, Doctrine philosophique)

« On voit, ces jours-là, sur la place Sigismond III (à Varsovie), une multitude de paysans qui attendent qu’on reçoive leur placet et qu’on leur donne audience. Se donnant ainsi l’air de les protéger contre l’oppression des nobles, le czar parvient à les irriter contre l’aristocratie nationale, et se ménage une diversion puissante contre tous les projets de soulèvement qui ne peuvent se réaliser sans l’héroïque secours des laboureurs opprimés : Divide ut regnes. » (Revue de Paris)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !