Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 23 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Histoire de France : magazine (numéro 11), revue historique

Vous êtes ici : Accueil > Le Magazine 36 pages > Numéro 11 (Juillet/Août/Septembre (...)
Le Magazine 36 pages
Au sommaire du NUMÉRO 11 : éventails ; Harouille ; Oberkampf et toiles peintes ; pupazzi ; huile de pavot ; fée Mélusine...
Numéro 11
(Juillet/Août/Septembre 2004)
 
En introduisant chez nous la première pompe à incendie portative et en créant le corps des garde-pompes, François Dumouriez Du Perier devint le premier pompier de France plus d’un siècle avant la création des Sapeurs-Pompiers. Ancien laquais de Molière et comédien obscur de sa troupe, il (...)
Publié le mardi 12 janvier 2010, par LA RÉDACTION
 
 
La France pittoresque, c'est aussi le premier magazine de la petite Histoire de France : une revue de 36 pages couleur lancée l'hiver 2001/2002, s'appuyant sur des chroniques d'époque et abondamment illustrée de gravures anciennes. Pour partir sur les traces de ses ancêtres et mieux connaître ses racines.

Constituée d'ARTICLES DE FOND permettant au lecteur de connaître les POINTS-CLÉS de chaque thème abordé, ainsi que les ANECDOTES historiques et piquantes qui s'y rapportent, cette publication aborde tous les aspects d'une vie oubliée ou méconnue, des traditions aux légendes, en passant par les métiers, les industries, les inventions, les fêtes, les institutions, les rites ou encore les personnages ayant marqué leur temps. Lancée en décembre 2001, cette revue sans publicité de la France d'autrefois, porte un regard original et inhabituel sur notre passé. Magazine culturel et de loisir mettant en avant l'Histoire enrichissante et piquante, sa ligne éditoriale en rend la lecture accessible à tous.

Au sommaire de ce numéro...

Déjà très populaire, Mélusine glisse vers la légende au XIVe siècle sous la plume de Jean d’Arras, lorsqu’il en fait la souche originelle de la puissante famille poitevine des Lusignan. Condamnée à se (...)
 
Brantôme nous a conservé une partie des fables que l’on débitait au sujet de Mélusine, notamment concernant son château de Lusignan que trois enceintes situées à deux cents pas l’une de l’autre (...)
 
En se prétendant descendants de Mélusine, les anciens seigneurs de Sassenage auraient-ils prétendu prouver ainsi qu’ils étaient du sang d’Hercule ? Peut-être, à en juger par cette anecdote, rapportée en (...)
 
En souvenir du condamné ayant accepté d’accompagner au VIIe siècle saint Romain dans sa lutte contre la Gargouille, le chapitre de Rouen libérait chaque année un criminel détenu dans les prisons de la (...)
 
A 18 ans, Christophe-Philippe Oberkampf, familiarisé dès l’enfance avec les techniques d’impression sur toile, quitte la maison familiale pour Paris, bien décidé à faire voler en éclats la prohibition (...)
 
Poursuivant la politique du Roi-Soleil de prohibition des toiles de coton et des toiles peintes, Louis XV rendit de nombreux arrêts répressifs, ajoutant un surcroît de précautions contre la fraude. (...)
 
Il était dit que, sous tous les régimes, la manufacture créée par Oberkampf attirerait l’attention des hommes appelés à gouverner la France. Le vendredi 20 juin 1806, entre deux et trois heures du soir, (...)
 
De l’abbaye fondatrice et de ses dépendances ne subsiste que l’église, seul témoin de l’histoire tourmentée d’un quartier aujourd’hui plus célèbre pour avoir accueilli Jean-Paul Sartre, Jacques Prévert ou (...)
 
En pleine tourmente révolutionnaire, la prison de l’Abbaye fut mise à contribution, réservant à ses nombreux hôtes un sort peu enviable. L’un d’eux témoignera dans ses Mémoires : « J’arrive à l’Abbaye ; (...)
 
Si les athlètes du monde entier plébiscitent les nouveaux Jeux Olympiques restaurés en 1896 en Grèce grâce à Pierre de Coubertin, les Français envoient timidement leurs sportifs et y dépêchent sans (...)
 
Depuis les temps les plus reculés, chaque ville grecque célébrait des jeux dont elle faisait d’ordinaire remonter l’établissement à la divinité elle-même. Quelques-uns de ces jeux devinrent de véritables (...)
 
Lorsque les pêcheurs Remy et Géhin, préoccupés par la disparition de la truite, découvrirent au milieu du XIXe siècle la fécondation artificielle des œufs de poisson, ils ignoraient qu’un moine (...)
 
En 1843, Joseph Remy adressa au préfet des Vosges une lettre l’informant de ses expériences et résultats : « J’ai l’honneur de vous exposer que, par suite des nombreuses expériences que j’ai faites, je (...)
 
Dans un Empire romain florissant, les plus riches construisaient d’immenses bassins où ils plaçaient les espèces les plus recherchées, un système de canaux conduisant dans les viviers l’eau de la mer. (...)
 
En 1863, dans une société où la politique est proscrite au théâtre, Lemercier de Neuville, brillant journaliste en rupture de ban, échappe à la censure par le truchement de marionnettes qu’il (...)
 
Je me hâte d’expédier quelques cuillerées de potage et une aile de perdreau, car ma soirée a son emploi. Il y a en effet grande solennité à la villa Corneille. Les Pupazzi de Lemercier de Neuville (...)
 
Une vieille croyance faisait admettre des périodes dites climatériques, révolutions dans la vie humaine amenant de fatales péripéties et souvent de mortelles catastrophes, par l’inévitable marche des (...)
 
A la fin du Moyen Age, les bouquetières entrent en concurrence avec les jardiniers dans l’art de composer le « chapel de fleurs », traquant les contrevenants pour asseoir leurs privilèges. La (...)
 
Plusieurs fois millénaire, cet accessoire de mode né en Inde conquit toutes les civilisations jusqu’aux Romains, avant que son rôle liturgique ne le confisquât aux profanes. Le XIVe siècle marqua en (...)
 
Le Spectateur rapporte qu’au début du XIXe siècle, une Anglaise établit à Londres une Académie pour y dresser les jeunes demoiselles de toutes conditions dans l’exercice de (...)
 
Dans ses Satyres, au chapitre Moyens de découvrir à des signes extérieurs les sentiments secrets, Rabener décrypte le langage de ce meuble féminin : « Quand une femme agite son éventail et qu’en (...)
 
L’histoire de trente religieuses de Fontevrault qui se trouvèrent au cœur d’une tourmente annonciatrice de l’histoire agitée du Paravis. C’était en 1130 ; le prieur de Bergerac venait (...)
 
Sous la Révolution, le soin de la réforme du calendrier fut confié au Comité de l’Instruction Publique, présenté par Romme le 20 septembre 1793 puis discuté et adopté le 3 octobre suivant. Michelet parle (...)
 
A la suite du choléra et pour prévenir le retour de l’épidémie, le préfet de la Seine, Eugène Poubelle, prit en 1884 un arrêté en vertu duquel les ordures ménagères devaient être déposées dans des boîtes (...)
 
Le château des Pucelles constitue l’ancienne forteresse de Broyes (Marne) dont les ruines furent acquises en 1920 par la commune...
 
Des siècles durant, un singulier usage mit à contribution les monastères pendant les jours gras, exigeant de religieux originellement consentants, la distribution de victuailles à la population (...)
 
En 1627, ce sont des moines bien décidés à en finir avec la Harouille qui demandent au duc Charles IV l’approbation et la confirmation de la redoutable sanction prononcée contre celle-ci par (...)
 
Le prieuré de Cons ne fut pas le seul établissement religieux assujetti à pareille redevance bizarre et onéreuse : beaucoup de monastères qui devaient aux jours (...)
 
Un jour que Dieu, descendu sur la terre, se promenait dans les Cévennes, il s’assit sur une table de granit au sommet de Saint- Guiral. Il paraissait harassé...
 
L’ingéniosité présida à la mise en place du cierge voulu par la Prévôté des marchands, ayant en longueur le périmètre de la capitale... En 1357, pendant l’absence du roi Jean le Bon, prisonnier des (...)
 
Une charte de l’année 1199 nous apprend que les habitants de l’île de Ré avaient résolu d’abandonner leur île par suite des tribulations...
 
Si la tradition voulait aux XVIIe et XVIIIe siècles que le maire portât la robe noire lors de cérémonies officielles, Travers nous dit qu’ « en 1661, le Présidial de Nantes, à l’exemple de l’Université, (...)
 
Créé sous l’Empire, le corps des sapeurs-pompiers dont les bases furent jetées en 1699 par Du Perier, est l’aboutissement d’une lutte contre des incendies dévastateurs, longtemps assurée par des (...)
 
Les incendies allumés volontairement ont toujours été considérés comme un des crimes les plus odieux contre la propriété...
 
En introduisant chez nous la première pompe à incendie portative et en créant le corps des garde-pompes, François Dumouriez Du Perier devint le premier pompier de France plus d’un siècle avant la (...)
 
Une charte de l’année 1199 nous apprend que les habitants de l’île de Ré avaient résolu d’abandonner leur île par suite des tribulations...
 
Utilisée de longue date en remplacement d’une huile d’olive fort chère, l’huile d’œillette fut accusée au XVIIIe siècle de nuire à la santé. Bien que mise hors de cause, ses détracteurs obtinrent son (...)
 
L’arrêt du Conseil d’État du 28 novembre 1774 et les lettres-patentes du 20 décembre 1774 enregistrées le 23 janvier 1775 ordonnèrent la liberté du commerce des huiles de pavot. « Le roi s’étant fait (...)
 
Quand lever et coucher du soleil réglaient la journée de l’artisan, aux cloches des églises incombait son ardue et délicate division en douze heures quelle que soit la saison. Astucieuse et bienvenue (...)
 
Tandis que les clepsydres étaient déjà en usage en France, le roi saint Louis préférait régler sa vie par l’emploi de chandelles, dont la longueur était calculée de (...)