Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 6 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

29 septembre 1809 : mort du savant et homme politique Charles-François Dupuis

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Septembre > 29 septembre > 29 septembre 1809 : mort du savant (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 29 septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
29 septembre 1809 : mort du savant
et homme politique
Charles-François Dupuis
Publié / Mis à jour le mardi 25 septembre 2012, par LA RÉDACTION
 

Auteur du grand ouvrage sur l’Origine de tous les cultes, dont l’abrégé a joui d’un succès populaire, Dupuis était né près de Gisors et de Chaumont, le 26 octobre 1742. Initié par son père, modeste instituteur, à l’étude des mathématiques et de l’arpentage, il dut à ses talents précoces la protection du duc de Larochefoucauld, qui lui fit obtenir une bourse au collège d’Harcourt.

Charles-François Dupuis
Charles-François Dupuis

A vingt-quatre ans, il occupait une chaire de rhétorique au collège de Lisieux. Il étudia la théologie, et se fit recevoir avocat : il suivit, pendant quatre ans, le cours d’astronomie de Lalande, et ce professeur devint son ami. En 1775, il fut chargé par le recteur de l’université, de prononcer le discours d’usage pour la distribution des prix ; il fut aussi chargé de faire, au nom de l’université, l’oraison funèbre de Marie-Thérèse d’Autriche. Ces deux ouvrages, qui furent imprimés, commencèrent sa réputation littéraire.

Dans la belle saison, il logeait à Belleville, et pour correspondre avec un ami, qui logeait à Bagneux, il imagina une espèce de télégraphe, dont il fit longtemps usage, et dont Chappe a depuis perfectionné, sinon inventé, le mécanisme. Bientôt Dupuis se livra tout entier aux travaux et aux recherches que nécessitait son grand ouvrage. En 1779, il publia dans le Journal des savants une lettre sur Janus ; en 1780, une autre lettre sur Minerve, puis un mémoire sur l’origine du zodiaque et des constellations ; il fit aussi imprimer, vers le même temps, un Mémoire sur les douze travaux d’Hercule. Toutes ces publications n’étaient que des préludes à celle de l’Origine de tous les cultes, qui ne parut néanmoins qu’en 1795.

Huit années auparavant, Dupuis s’était mis sur les rangs pour une place vacante à l’académie des inscriptions, et s’en était vu repoussé par une accusation d’athéisme. Quelques mois plus tard, il était nommé professeur au collège royal, et membre de l’académie qui l’avait éconduit : le duc de Larochefoucauld et l’abbé Barthélemy avaient fait pour lui une partie des visites d’usage.

La Révolution ouvrit à Dupuis la carrière politique : membre de la Convention, et ensuite du Conseil des Cinq-Cents, porté trois fois sur la liste pour être directeur, membre du corps législatif, après le 18 brumaire, Dupuis en devint président, et fut nommé par le tribunat et le corps législatif candidat au sénat. Là, s’arrêtèrent ses fonctions publiques. « Né pauvre, il est mort sans fortune, laissant, dit un biographe, pour tout héritage à sa veuve, la réputation d’un homme probe et d’un savant paradoxal. »

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !