Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Saepe premente Deo, fert Deus alter opem. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Saepe premente Deo, fert Deus alter (...)
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Saepe premente Deo,
fert Deus alter opem
Publié / Mis à jour le lundi 11 juillet 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Si quelque Dieu nous presse, un autre nous délivre

Vers d’Ovide. Les dieux du paganisme n’étaient pas toujours d’accord entre eux, et la discorde était quelquefois dans l’Olympe comme au camp d’Agramant. De dieu à dieu, de déesse à déesse, il y avait les petites rivalités, les petites haines, dont les pauvres humains subissaient le contrecoup. Avoir encouru la colère d’une divinité devenait souvent un titre à la protection d’une autre. Les Troyens avaient contre eux Junon et Pallas, mais Vénus combattait dans leurs rangs.

« — Tout de bon, mon père, votre doctrine est bien commode, et je vois bien maintenant à quoi vous servent les opinions contraires que vos docteurs ont sur chaque matière. Car l’une vous sert toujours et l’autre ne vous nuit jamais. Si vous ne trouvez votre compte d’un côté, vous vous jetez de l’autre, et toujours en sûreté. — Cela est vrai, dit-il, et ainsi nous pouvons toujours dire avec Diana, qui trouva le père Beauny pour lui, lorsque le père Lugo lui était contraire : Saepe premente Deo, fert Deus alter opem. » (PASCAL, Les Provinciales)

« Grimm assure que l’empereur est des nôtres ; cela est heureux, car la duchesse de Parme, sa sœur, est contre nous : Saepe premente Deo, fert Deus alter opem. » (VOLTAIRE, À d’Alembert)

« Je vous prie de presser la publication de la lettre du petit bourgmestre. Embellissez, enflez cela. Le canevas doit plaire à ce pays-ci. Il est bon d’avoir les bourgmestres pour soi, si l’on a les jésuites contre : Saepe premente Deo, fert Deus alter opem. » (VOLTAIRE, À M. le marquis d’Argens)

« Mon cher ami, j’ignore si madame Denis vous a donné un chiffon de lettre que je vous écrivis étant un peu attristé et très malade. J’ai été en France depuis, à petits pas, m’arrêtant partout où je trouvais bon gîte, et surtout chez l’électeur palatin. Vous me direz que je dois être rassasié d’électeurs, mais celui-là est très consolant : Saepe premente Deo, fert Deus alter opem. » (VOLTAIRE, Lettre à M. le comte d’Argental)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !