Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 10 avril DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

3 Janvier 512 : mort de sainte Geneviève.

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Janvier > 3 janvier > 3 Janvier 512 : mort de sainte (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 3 janvier. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
3 Janvier 512 : mort de sainte Geneviève
Publié / Mis à jour le mercredi 11 novembre 2009, par LA RÉDACTION
 

Sainte Geneviève est la patronne de Paris : le village de Nanterre la vit naître. Simple bergère, elle fut élevée dans les sentiments d’une vive piété par son père Sévère et par sa mère Géronce. A peine avait-elle sept ans, que saint Germain d’Auxerre distingua en elle une sainte future : à quinze ans elle fit des vœux et prit le voile des mains de Vélicus, évêque de Chartres.

Quelques voix jalouses s’élevèrent contre Geneviève : on calomniait ses vertus, on jetait le ridicule sur ses inspirations. Mais quand le farouche roi des Huns vint inonder la France de ses légions barbares, quand les habitants de Paris, menacés de la mort, ne songeaient plus qu’à la fuite, la prophétesse Geneviève osa les rassurer et leur promettre que le danger ne les atteindrait pas. La prédiction s’accomplit, et Geneviève fut vengée ; dès lors elle devint l’objet de la vénération publique. Si l’on en croit la tradition, Geneviève conquit de nouveaux titres à la reconnaissance et à l’amour du peuple, en le sauvant de la famine durant le siège que souffrit la ville de Paris sous le règne de Childéric, et en prenant une grande part à la conversion de Clovis. Ce fut elle qui détermina ce roi à élever en l’honneur de saint Pierre et de saint Paul la basilique qui depuis porta son nom.

Lorsqu’elle mourut, Geneviève avait quatre-vingt-huit ans : les auteurs varient sur la date de sa mort, que les uns placent avant, les autres après celle de Clovis.

La châsse, ouvrage de saint Eloi, dans laquelle ses reliques furent déposées, et que l’on refit plus magnifiquement au XIIIe siècle, reçut le don des miracles : on lui attribuait la vertu d’attirer la pluie dans des temps de sécheresse. Mais quelque soin que l’on prît à choisir les époques où cette vertu était mise à l’épreuve, souvent la pluie se refusait à son invitation.

Quelques écrivains ont accusé d’imposture et d’interpolation la légende entière de Geneviève. Sans doute la vierge de Nanterre n’est pas un personnage aussi grand, aussi mémorable que la vierge d’Orléans : cependant, pour l’intérêt de notre histoire, il est à désirer que nous puissions placer la houlette de Geneviève à côté de la lance de Jeanne d’Arc.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !