Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Video meliora proboque, deteriora sequor. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Video meliora proboque, deteriora (...)
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Video meliora proboque,
deteriora sequor
Publié / Mis à jour le jeudi 21 juillet 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Je vois le bien, je l’aime et je le fais mal

Ces paroles qu’Ovide met dans la bouche de Médée (7e livre des Métamorphoses), peignent admirablement l’homme à qui son Intelligence droite montre le chemin du devoir et de la vérité, mais que sa faiblesse et l’appât du plaisir entraînent néanmoins vers le mal.

Saint Paul a exprimé la même idée, presque dans les mêmes termes (Epître aux Romains, ch. VII), et Racine, dans un de ses cantiques, a imité le passage de saint Paul :

Je veux et n’accomplis jamais,
Je veux, mais ô misère extrême,
Je ne fais pas le bien que j’aime,
Et je fais le mal que je hais.

On chantait un jour le cantique de Racine devant Louis XIV. Celui-ci se retourna vers madame de Maintenon, et dit : Madame, voilà deux hommes que je connais bien.

« Pourquoi suis-je ici ? Pourquoi vais-je plus loin ? Pourquoi vous ai-je quittés, mes chers anges ? Vous n’êtes point mes gardiens, puisque me voilà livré au démon des voyages : Video meliora proboque, deteriora sequor. » (VOLTAIRE, Lettre à M. d’Argental)

« La conduite du genre humain est un bien pâle reflet de la croyance, quand la croyance est difficile à pratiquer : Video meliora proboque, deteriora sequor. » (Victor COUSIN)

« A ma grande surprise, après avoir vaillamment dîné, le chimiste alluma un cigare et se fit servir du café. — Vous buvez d’un pareil poison ? — Mon ami, répliqua-t-il en mirant sa tasse, savez-vous rien de plus despotique que l’habitude, cette seconde nature, si ce n’est la nature elle-même, comme disait Montaigne ? Je vois le bien, je fais le mal ; c’était déjà la coutume du temps d’Ovide : Video meliora proboque, deteriora sequor. Et puis l’exemple de Mithridate n’est-il pas là ? Comme lui, je m’empoisonne lentement et je m’habitue au poison. » (SAM)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !