Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 30 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Instruction obligatoire sous Louis XV, arrêt ministériel de 1724

Vous êtes ici : Accueil > Brèves d’Histoire > Instruction rendue obligatoire sous (...)
Brèves d’Histoire
Brèves d’Histoire de France : bribes et miettes historiques utiles à une meilleure connaissance de notre passé
Instruction rendue obligatoire
sous Louis XV en 1724
(D’après « La Mosaïque », paru en 1880)
Publié / Mis à jour le lundi 27 octobre 2014, par LA RÉDACTION
 
 
 
A la fin du XIXe siècle, nombre de gens croyaient pousser le libéralisme jusqu’à la licence, en demandant timidement « la gratuité de l’instruction ». Si vous aviez osé leur parler de « l’obligation », ils auraient été fort disposés à vous exorciser. Au XXIe siècle, n’ignore-t-on pas encore que l’instruction était déjà obligatoire au début du XVIIIe siècle ?...

Ces excellents libéraux retardaient alors de cent ans, et plus. Il n’aurait pas été inutile de les renvoyer obligatoirement à l’école du duc de Bourbon, ministre de Louis XV, afin de les engager à méditer les passages suivants d’un arrêt publié par ce ministre en 1724 :

« Le roi veut qu’il soit établi, autant que possible, des maîtres et des maîtresses d’école dans toutes les paroisses il n’y en a point. Voulons à cet effet que dans les lieux où il n’y aura pas d’autres fonds, il puisse être imposé sur tous les habitants la somme qui manquera pour l’établissement des maîtres et des maîtresses, jusqu’à celle de 150 livres pour les maîtres et 100 livres pour les maîtresses.

Le maître d'école, par Jean-Jacques de Boissieu (1780)
Le maître d’école, par Jean-Jacques de Boissieu (1780)

« Enjoignons à tous les pères et mères, tuteurs et autres personnes qui sont chargées de l’éducation des enfants, de les envoyer aux écoles jusqu’à l’âge de quatorze ans, si ce n’est que ce soient des personnes de telle condition qu’elles puissent et qu’elles doivent les faire instruire chez elles, ou les envoyer au collège, ou les mettre dans les monastères ou communautés religieuses.

« Pour ce faire, le roi ordonne que ses procureurs et ceux des siens hauts justiciers se fassent remettre tous les mois par les curés, vicaires, maîtres ou maîtresses d’école, ou autres qu’ils chargeront de ce soin, un état exact de tous les enfants qui n’iront pas aux écoles ou aux catéchismes, de leurs nom, âge, sexe, et des noms de leurs pères et mères, tuteurs ou curateurs, ou autres qui sont chargés de leur éducation. »

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !