Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Naissance du mot « capitalisme » au sens moderne. Brèves d'Histoire de France. Miettes historiques - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Brèves d’Histoire > Naissance du mot « capitalisme » au (...)

Brèves d’Histoire

Brèves d’Histoire de France : bribes et miettes historiques utiles à une meilleure connaissance de notre passé


Naissance du mot « capitalisme »
au sens moderne
(D’après « Annales d’histoire sociale », paru en 1940)
Publié / Mis à jour le lundi 9 novembre 2015, par LA RÉDACTION

 
 
 
Il est sans doute vrai que l’emploi du mot capitalisme ne s’est pas généralisé avant le XXe siècle. Cependant, on le rencontre au moins cinquante ans auparavant, dans la littérature socialiste française.

En effet, dans une page polémique contre Frédéric Bastiat, Louis Blanc écrit, en 1850, au sujet de la légitimité de l’intérêt :

Le Savetier et le Financier (fable de La Fontaine)
Le Savetier et le Financier (fable de La Fontaine)

« On voit en quoi consiste le sophisme qui sert de base à tous les raisonnements de M. Bastiat. Ce sophisme consiste à confondre perpétuellement l’utilité du capital avec ce que j’appellerai le capitalisme, c’est-à-dire l’appropriation du capital par les uns, à l’exclusion des autres. » (Louis Blanc, Organisation du Travail, neuvième édition refondue et augmentée de chapitres nouveaux, Paris, 1850, p. 161.)

Une page plus loin, on trouve à nouveau le mot cherché, également souligné par l’auteur lui-même : « Criez donc : Vive le Capital ! Nous applaudirons, et nous attaquerons avec d’autant plus de vivacité le capitalisme, son ennemi mortel. Vive la poule aux œufs d’or, et défendons-la contre qui l’éventre ! » (Op. cit., p. 162.) C’est Louis Blanc qui met en italiques le terme en question, dont on sent la nouveauté, surtout dans le premier passage cité : « ...ce que j’appellerai le capitalisme. »

Cela signifie-t-il que Louis Blanc est l’inventeur du substantif dont il est question ? Nous n’en avons pas la certitude, car ce terme se trouve peut-être dans d’autres publications polémiques de la période révolutionnaire de 1848, dont le nombre est très considérable. Toutefois, il semble bien que ce mot fut forgé en France.

Marx ne l’emploie pas dans le Capital, dont le premier volume parut en 1867. En revanche, il figure dans le titre d’une publication de l’économiste allemand Albert Schäffle, parue en 1870 : Kapitalismus und Sozialismus mit besonderer Riicksicht auf Geschäfts und Vermögensformen (Le capitalisme et le socialisme avec une attention particulière aux formes d’entreprise et des biens). Il semble donc que ce soit vers 1870 que Kapitalismus ait acquis droit de cité dans la langue allemande.

En lisant Le Catéchisme des socialistes de Louis Blanc, publié en 1849, on a l’impression que le mot capitalisme, qu’il emploiera une année plus tard, lui manquait encore.

Les passages suivants nous suggèrent cette idée : « Il est très vrai que, sans capital, le travail serait impossible ; mais ce n’est pas au capital qu’on paye l’intérêt, c’est au capitaliste. Or, capital et capitaliste sont deux choses parfaitement distinctes. » (Le Catéchisme des socialistes, 1849) « On ne saurait concevoir le travail sans le travailleur, mais on conçoit très bien le capital sans le capitaliste. » (Ibid.). Le mot capitalisme était employé alors surtout dans les polémiques entre les partisans et les adversaires du socialisme.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 La Révolution m'a tuée : de la ruine morale et intellectuelle de la France
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Glanage (Le) : pratique ancestrale encadrée sous Henri II et toujours en vigueur
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Être réglé comme du papier à musique
 
 Il y a loin de la coupe aux lèvres
 
MANIFESTATIONS
 Cartes (Les) de Jean de Beins au Musée de l'Ancien Évêché de Grenoble
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Balzac casseur de vitres
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 584 députés en 1924 : un nombre déjà synonyme de gabegie et jugé excessif
 
 
Et puis aussi...
 
 « Messieurs, la séance continue ! » ou quand pas même un attentat n'interrompt une séance de la Chambre des députés
 
 Recette infaillible pour arrêter de fumer ?
 
 Charlemagne et son légendaire mépris du luxe dans le costume
 
 Badinguet : un surnom satirique donné à l'empereur Napoléon III
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 138 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2018 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services