Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 22 avril DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

11 février 1818 : déposition du Peishwa et abolition de ce titre - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Février > 11 février > 11 février 1818 : déposition du (...)

Éphéméride, événements

Les événements du 11 février. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


11 février 1818 : déposition du Peishwa
et abolition de ce titre
Publié / Mis à jour le vendredi 19 mars 2010, par LA RÉDACTION

 

Si la puissance britannique est désormais établie dans l’Inde avec tant de force et d’empire, elle le doit surtout aux division habilement semées entre les chefs indous, mahométans ou mahrattes qui occupaient ce pays. Cependant, au milieu même des discordes éternelles de ces chefs, il régnait un sentiment d’orgueil national qui se révoltait contre le joug étranger. « II y avait, dit un historien, entre ceux même qui paraissaient le plus soumis à la puissance britannique, des relations secrètes qui tendaient à opérer la délivrance commune : le Peishwa de Poonali était comme l’âme des complots dirigés contre elle. Les Pindarries, qui furent la cause ou le prétexte de la guerre, avaient été attirés du nord dans les plus riches provinces du Decan. Leurs chefs avaient reçu dans les pays soumis à Holkar, à Scindiah, au rajah de Dehrar, des espèces de fiefs (jaghires), en vue de s’en faire des appuis. Les déprédations qu’ils commettaient sur des sujets anglais étaient désavouées ; mais elles se renouvelaient à chaque instant. Enfin l’Inde était agitée par des mouvements qui faisaient présager une confédération prochaine et générale, Iorsque le gouverneur général marquis d’Hastings prit la résolution de compléter le plan conçu dès longtemps, poursuivi sans relâche par ses prédécesseurs, c’est-à-dire la conquête absolue de la péninsule, projet que plusieurs puissances n’auraient pas vu jadis avec indifférence, mais auquel les distractions des affaires de France et d’Allemagne fermaient alors tous les yeux.

La confédération nouvelle que le marquis d’Hastings avait à redouter se composait du Peishwa, reconnu comme le chef de la confédération mahratte, du rajah de Behrar ou Nagpoore, du jeune Holkar, de Scindiah et d’Ameer-Khan : tous ces chefs réunis pouvaient mettre en campagne trois à quatre cent mille hommes, deux cents éléphants, et six cents pièces de canon. Le marquis d’Hastings régla l’importance de ses préparatifs sur l’audace et la difficulté de l’entreprise. L’armée anglaise, séparée en trois corps, devait partir en même temps de Calcutta, de Madras et de Bombay, sur une ligne de sept à huit cents lieues.

Vers les premiers jours d’octobre 1817, le gouverneur se mit lui-même à la tête de l’armée du Bengale : quatre mois plus tard l’expédition était achevée, et la péninsule indienne totalement soumise. Au commencement de la guerre, il n’était question que de la destruction des Pindarries, désirable pour les puissances pacifiques ; mais après la défaite du rajah de Behrar, de Jeswunt-Roa-Row, d’Holkar, et la prise des plus importantes forteresses, le plan du gouverneur général marquis d’Hastings se développa tout entier. Une proclamation du résident à Poonah, sir Mount-Stuart-Elpinstone, publiée dans le Decan le 11 février, annonça définitivement la déposition du Peishwa, l’abolition de ce titre, qui donnait un chef à la confédération mahratte, et l’intention de rendre une faible partie de ses états à un jeune prince, petit-fils du rajah Raghoo-Gee-Bhoosla, détrôné par l’un des agents du Peiswha, qui l’avait tenu renfermé dans la citadelle de Sattarah. L’histoire de l’Inde est pleine de ces détrônements que la politique anglaise y a encore multipliés. » Voici l’aperçu des avantages qui résultèrent pour la puissance anglaise de cette expédition, et des pertes qu’elle lui coûta :

« Le butin partagé entre les corps de l’armée est immense ; le revenu de la compagnie a été porté de 8 ou 10 millions sterling à 18 (332,000,000 fr.). Tout l’espace compris entre le Gange et l’Indus, le cap Cormorin et les monts Hymalaia, a été directement assujetti à la puissance britannique.

On a calculé que cette campagne, entreprise avec une armée de quatre-vingt-dix à quatre-vingt-quinze mille hommes, en avait coûté plus de trente-cinq mille, moissonnés par le fer ou par le cholera-morbus, qui enleva dans un mois plus de deux cent vingt mille individus dans la seule province du Bengale.

Le retour du gouverneur général marquis d’Hastings à Calcutta fut célébré, comme un triomphe. Les habitants anglais de cette vaste et opulente cité lui présentèrent une adresse de félicitation, à laquelle il répondit par une espèce de mémoire sur les causes et les résultats de la guerre, qui fut inséré ensuite dans la gazette de Calcutta, comme si le succès d’une campagne si glorieuse avait eu besoin d’une justification. »


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Qui trop embrasse mal étreint
 
 Faire un trou pour en boucher un autre
 
MANIFESTATIONS
 Ville romaine d'Entrains-sur-Nohain au musée de Clamecy (Nièvre)
 
 Courbet dessinateur : une exposition inédite à Ornans (Doubs)
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 11 février 1950 : instauration du SMIG
 
 11 février 1302 : Philippe le Bel fait brûler une bulle du pape Boniface VIII
 
 11 février 1650 : mort de René Descartes
 
 11 février 1822 : mort de Hallé, médecin
 
 
Et puis aussi...
 
 11 février 1814 : combat de Montmirail
 
 11 février 1803 : mort de Jean-François La Harpe
 
 11 février 641 : mort d'Héraclius, empereur d'Orient
 
 11 février 1755 : mort du marquis de Maffei (François-Scipion), littérateur italien
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 11 ARTICLES

 


Février
 
 

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services