Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 15 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Tanargue : le whisky d'Ardèche

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Tanargue : le whisky d'Ardèche
Patrimoine : Gastronomie
Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française
Tanargue : le whisky d’Ardèche
(Source : France 3 Rhône-Alpes)
Publié / Mis à jour le mardi 1er décembre 2020, par LA RÉDACTION
 
 
 
C’est normalement une spécialité d’Écosse, mais depuis le 21 novembre, il est possible de goûter un whisky fabriqué en Ardèche. Il s’appelle Tanargue, une production 100% locale et l’idée de deux amis d’enfance.

Il a les couleurs ambrées des paysages d’automne. Le whisky d’Ardèche s’appelle Tanargue, du nom d’un massif bien connu des ardéchois. Une nature qui a inspiré deux amis d’enfance, Cédric, vivant maintenant en Bretagne, et François, directeur d’école.

François Papin, producteur du whisky : « Sur ces sommets, il y a tellement de similitudes avec l’Ecosse que nous connaissons bien, que c’était une évidence d’appeler ce whisky le Tanargue. C’est sur ces montagnes que l’on a décidé ce projet. »

Tanargue : le whisky d'Ardèche
Tanargue : le whisky d’Ardèche

De la matière première qu’est l’orge, en passant par la distillation, tout est réalisé en Ardèche. L’orge provient de Bourg-Saint-Andéol. Il est malté au cœur de l’Ardèche verte. La fermentation est effectuée par la Brasserie Free Mousse, à Saint-Jean-de-Muzol. Le vieillissement se fait dans le sous-sol de la maison de François, à Saint-Martin-d’Ardèche.

Le vignoble local a aussi été mis à contribution. Et pour lui donner un petit goût en plus, le Tanargue vieillit dans un tonneau un peu spécial. Avant d’accueillir le whisky, le tonneau est imbibé d’un vin blanc sucré, créé spécialement par un vigneron de la région, séduit par le projet.

Guillaume Archambault, vigneron : « Le fait de faire un produit ardéchois, avec toute cette unité et cette osmose, c’est limite participatif, parce qu’à chaque fois ils vont écouter un petit peu le malteur ou le vigneron. Ce sont les chefs d’orchestre de toute une collaboration. »

Une collaboration, qui a vu naître après trois ans de vieillissement en fût un whisky artisanal, aux notes de chocolat mais aussi de cerise en milieu de bouche, un peu de poire sur la longueur. Les 300 bouteilles de cette première production ont déjà toutes été vendues. Rendez-vous dans un an pour goûter la prochaine cuvée du whisky ardéchois.

France 3 Rhône-Alpes
Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !