Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 6 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Livre histoire CHAVAGNES-DE-MONTAIGU (Notes historiques sur la paroisse de) par C.I.-C. Gourraud

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Vendée (Pays de la Loire) > CHAVAGNES-DE-MONTAIGU (Notes historiques
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages de Vendée (Pays de la Loire)
CHAVAGNES-DE-MONTAIGU
(Notes historiques sur la paroisse de)
(par C.I.-C. Gourraud)
Publié / Mis à jour le mercredi 4 juin 2014, par LA RÉDACTION
 

Au Moyen Âge, Chavagnes dépendait de la baronnie de Montaigu, et le prieuré dépendait, quant à lui, du chapitre de Luçon. Les religieux avaient alors pour patron saint Antoine dont la fête était célébrée le 17 janvier, avec une pompe qui attirait un grand concours du peuple et qui fut incontestablement à l’origine de la foire qui perdura.

À la fin du XVe siècle, le rattachement de la Bretagne à la France ôta au pays tout intérêt stratégique pour les souverains, et les motifs qui avaient justifié l’autorisation donner à la famille de Belleville de bâtir un château, ayant cessé d’exister, le projet fut abandonné. Quelques décennies plus tard, la paroisse fut, comme le reste de la contrée, ravagée par les guerres de Religion. Un parti de protestants saccagea le château de Montaigu, sema la terreur dans les paroisses voisines, dépouilla et rançonna les habitants, les soumettant à d’horribles tortures. L’une d’elles consistait à maintenir des œufs durs brûlants sous les aisselles des victimes de leur rapacité, provoquant de terribles blessures. Les habitants n’étaient cependant pas au bout des calamités que l’histoire leur fit subir.

Si la famine et les épidémies affaiblirent la population, l’insurrection de la Vendée qui éclata au mois de mars 1793 fut à l’origine de ses plus grands maux. L’église et la plupart des maisons furent incendiées par les républicains dont les exactions obligèrent tous les hommes qui n’étaient pas soldats à se réfugier dans la forêt de Grala. Le 23 février 1794, le jour du « grand massacre » au cours duquel succomba une grande partie de la population, les Colonnes infernales s’attaquèrent sans scrupules et avec la plus grande cruauté aux femmes, aux enfants et aux vieillards : « des femmes enceintes furent éventrées et des enfants embrochés dans les bayonettes ». Au milieu du XIXe siècle...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !