Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

A Vannes, la toute dernière épidémie de variole en France en 1955 - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Événements marquants > A Vannes, la toute dernière épidémie (...)

Événements marquants

Evénements ayant marqué le passé et la petite ou la grande Histoire de France. Faits marquants d’autrefois.


A Vannes, la toute dernière épidémie
de variole en France en 1955
(Source : La Croix)
Publié / Mis à jour le mardi 25 août 2015, par LA RÉDACTION

 
 
 
En janvier 1955, une épidémie de variole se déclare à l’hôpital de Vannes. Elle provoquera 16 morts en dépit d’une grande campagne de vaccination dans le Morbihan.

Une épidémie de variole peut-elle être provoquée par des pyjamas ? En ce mois de janvier 1955, l’hypothèse est évoquée très sérieusement par la presse. Les journalistes se perdent alors en conjectures face à une épidémie de variole qui touche l’hôpital de Vannes.

« Des pyjamas contaminés », titre un journal. « Le microbe était embusqué dans les vêtements », soutient un autre, convaincu que le virus est arrivé en Bretagne via les pyjamas d’un sergent parachutiste, rapatrié quelques jours plus tôt d’Indochine. « À l’époque, cette explication n’était pas si absurde. Une étude, en 1949 en Angleterre, affirmait que du pus séché, provenant de croûtes de la variole, pouvait rester infectant pendant un an », explique Patrick Zylberman, historien de la santé.

À Vannes, tout a commencé le 9 décembre 1954. Ce jour-là, Georges Cadoret, chef du service de pédiatrie de l’hôpital Chubert, est appelé au domicile de Daniel, un bambin d’un an et demi, avec une forte fièvre et des boutons. Le médecin diagnostique une varicelle mais, prudent, fait hospitaliser l’enfant. Douze jours plus tard, le docteur Cadoret tombe malade. De la fièvre, des maux de tête et une très grande fatigue. Une grippe, pense-t-il, qui le cloue au lit plusieurs jours.

En son absence, plusieurs enfants et une aide-soignante du service de pédiatrie, où a été accueilli le petit Daniel, présentent des symptômes qui font penser à la varicelle. Mais à son retour, le docteur Cadoret a des doutes. Il échafaude des hypothèses, consulte ses livres de médecine. « Mon sentiment est qu’il y a de la variole dans l’air », écrit-il le 31 décembre dans son journal de bord. Une intuition confirmée quelques jours par l’Institut Pasteur.

Alerte à la variole ! Une du journal Radar en date du 23 janvier 1955
Alerte à la variole ! Une du journal Radar en date du 23 janvier 1955

C’est bien la variole qui sévit dans cet hôpital breton, une des maladies infectieuses les plus meurtrières de l’histoire, heureusement en voie de disparition dans cette France de l’après-guerre. « Grâce au vaccin, le nombre de cas de variole avait très nettement baissé, même si on voyait encore quelques épidémies isolées comme à Marseille en 1952 », indique Patrick Zylberman.

À Vannes, c’est le branle-bas de combat. Le docteur Cadoret alerte les autorités et impose une quarantaine en pédiatrie et dans le « pavillon 10 » qui accueille les malades contagieux. Le 3 janvier, c’est le premier décès, une fillette de 6 mois. Et au fil des jours, les cas se multiplient chez des enfants mais aussi chez les médecins, les soignantes et les religieuses, qui les soignent. « Hier, on a enterré une petite sœur de Kermaria, 22 ans, qui était venue avant Noël voir une novice (...). Le directeur de la santé a recommandé, par prudence, de ne pas suivre le cercueil jusqu’à notre chapelle », écrit une sœur, placée en quarantaine.

En ville, l’épidémie suscite bien sûr des inquiétudes. Dans les écoles, on scrute le moindre signe de la maladie. « Tous les soirs, les sœurs nous faisaient nous déshabiller afin de nous examiner à la pile électrique, à la recherche de boutons », raconte une ancienne interne de l’école de Sainte-Anne dans une exposition organisée en 2005 par l’hôpital. Mais l’ambiance n’est pas non plus à la psychose. Et nombre de Vannetais tombent des nues en lisant certains récits de la presse parisienne. « La variole, faucheuse de générations, monstre que l’on croyait mort chez nous et qui surgissait soudain avec la canine aiguisée des bêtes qui ont trop jeûné », écrit Paris Match, tout en décrivant une ville en proie à « l’épouvante » et « assiégée de nouvelles circulant à la vitesse des feux de brousse ».

C’est en fait avec calme qu’une bonne partie de la population du Morbihan participe à une grande campagne de vaccination organisée du 6 au 14 janvier. En seulement deux jours, 60 % de la population de Vannes reçoit la précieuse piqûre. Et au total, 250 000 personnes sont vaccinées. « À l’époque, la population était très disciplinée face aux messages sanitaires, avec une très grande confiance dans le vaccin, souligne Patrick Zylberman. Ce n’est que dans les années 1960 et 1970, lorsque le risque épidémique sera devenu moins pressant, qu’on verra émerger des débats sur les effets secondaires des vaccins. »

L’épidémie finit par s’éteindre en février, avec un total de 73 cas et 16 décès. Le tout premier malade, le petit Daniel, réussira lui à guérir. Et c’est son père, le fameux parachutiste revenu d’Indochine, qui, sans nul doute, lui a transmis la maladie. Une histoire de pyjamas contaminés ? Pas le scénario le plus probable selon les médecins de Vannes, convaincus que le militaire, bien que vacciné, a véhiculé une forme atténuée du virus. Et à l’origine de ce qui aura été la toute dernière épidémie de variole en France.

Pierre Bienvault
La Croix

Accédez à l’article source


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Aller de porte en porte, comme le pourceau de saint Antoine
 
 Être gai comme un pinson
 
MANIFESTATIONS
 Merveilleux-scientifique : mariant science et mystère
 
 Peau (La) et ses secrets au Musée de l'Homme à Paris
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 14 mai 1610 : le roi Henri IV est assassiné par Ravaillac
 
 4 mai 1897 : incendie du Bazar de la Charité à Paris
 
 25 avril 1792 : première utilisation de la guillotine sur un condamné
 
 La Bastille, juillet 1789 : les dessous d'un massacre
 
 
Et puis aussi...
 
 Réforme postale en 1849 et billet de port payé, ancêtre du timbre-poste en 1653
 
 Premier chat dans l'espace : envoyé par la France en 1963
 
 Affaire du Courrier de Lyon : l'attaque d'une malle-poste en 1796 conduit à l'erreur judiciaire
 
 La DS 19, star du Salon de l'Automobile le 6 octobre 1955
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 135 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services