Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 21 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Un prieuré du XIe siècle mis au jour à Palaja (Aude). Fouilles archéologiques. Chantier, vestige - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Un prieuré du XIe siècle mis au jour (...)

Patrimoine de France

Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...


Un prieuré du XIe siècle
mis au jour à Palaja (Aude)
(Source : La Dépêche)
Publié / Mis à jour le lundi 20 août 2012, par LA RÉDACTION

 
 
 
C’est une formidable découverte que l’équipe de fouilles archéologiques de l’Amicale laïque a faite à Palaja. A deux pas du « pigeonnier », le sous-sol a révélé un prieuré du XIe siècle et une vaste zone d’ensilage.

Un prieuré, un axe de communication entre Carcassonne et Lagrasse, une vaste zone d’ensilage drainée… Ce que l’on croyait être un village médiéval était en fait un site religieux. Au début des fouilles préventives lancées avant la réalisation d’un bassin de rétention qui devrait enfin mettre Cazilhac à l’abri des inondations (lire encadré), l’occupation médiévale de ces lieux contigus au domaine de Cazaban, à Palaja, ne faisait aucun doute.

Plusieurs découvertes permettent aujourd’hui d’affirmer qu’ici se dressait un petit monastère. « Nous avons la quasi-certitude d’avoir trouvé les bases d’un prieuré de 1049 dont la construction a été ordonnée par l’évêque de Carcassonne, expliquait hier Marie-Elise Gardel, sur le chantier où quatorze personnes de l’Amicale laïque travaillent et que l’archéologue supervise. On voit ici les murs d’un grand bâtiment de 22 m de long, indique-t-elle, un autre perpendiculaire, ainsi que des bâtiments annexes ». Les murs d’1m, voire 1,20m de large, montrent que les bâtiments s’élevaient au-dessus d’un simple rez-de-chaussée.

Palaja. L'église
Palaja. L’église

Le prieuré s’étendait sur 5 000 m2, avec un espace central - sans doute un cloître ou des galeries - au pied du « pigeonnier » actuel qui n’était autre qu’un clocher, servant de vigie propice à l’observation des allées et venues des charrois et des voyageurs. Ici, vivaient des chanoines observant la règle de Saint-Augustin. « Cette découverte est d’un grand intérêt scientifique, observe Marie-Elise Gardel. Un grand apport pour la connaissance de Carcassonne au XIe siècle, une période qu’on connaît moins bien que le XIIIe. Nous ne connaissons pas d’autres prieurés de ce type en Languedoc-Roussillon ».

Conservation des traces
Le chantier éclaire aussi d’un jour nouveau deux aspects de l’histoire locale. Dans les strates de limons, dont la coupe permet de mesurer « l’épaisseur du temps », on observe une première tranche de 40 cm entre le XIIe et le XVIIIe siècle, puis une deuxième de même épaisseur du XVIIIe à nos jours, ce qui indique une intensification récente du rythme des inondations. Et puis l’absence de céramique vernissée, postérieure au XIe siècle, signifie sans doute une utilisation éphémère du site.

Que deviendront ces découvertes et ces vestiges ? « On ne poussera pas à la conservation », prévient Pierre-Arnaud de Labriffe, responsable audois du département archéologie de la DRAC. Un « deal » a en effet été passé avec l’Agglo : en échange du financement des fouilles, le projet de bassin d’orage se fera coûte que coûte. Reste à étudier la manière dont il faudra conserver la trace de ces fouilles : un lieu d’exposition à Palaja ? Des panneaux pédagogiques sur le sentier de randonnée ? C’est désormais aux élus de se fouiller.

Le chiffre : 2 000 000 d’euros de travaux
Le projet de bassin de rétention, pris en charge financièrement par l’Agglo, coûte 2 M€, dont 440000 € consacrés aux fouilles archéologiques. « Cette découverte est d’un grand intérêt scientifique. Un grand apport pour la connaissance de Carcassonne au XIe siècle »

Carcassonne. Vestiges engloutis sous le bassin de rétention
Cette formidable découverte a été faite dans le cadre de fouilles lancées avant le début des travaux de construction d’un bassin de rétention. Un projet vieux de 10 ans, d’un coût de 2 M€, pris en charge par l’Agglo et des subventions obtenues par le Syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières auprès de l’État et de l’Europe. En recevant puis en déversant les pluies d’orage grossissant le Palajanel au point que ce cours d’eau, la plupart du temps à sec, se déverse régulièrement sur une partie de Cazilhac, ce grand réservoir d’un million de m3 mettrait enfin la commune à l’abri des inondations. Les vestiges mis au jour disparaîtront sous la digue du bassin. Les travaux auront lieu au printemps prochain.

Jean-Louis Dubois-Chabert
La Dépêche

Accédez à l’article source


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Coiffer sainte Catherine
 
 Voir la lune à gauche
 
MANIFESTATIONS
 La Joconde nue : le mystère enfin dévoilé
 
 Henri IV, un roi dans l'histoire : exposition en Gironde issue des collections de Versailles
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Gouffre de Proumeyssac (Dordogne) : illuminé par un mapping 3D
 
 Lormont : les 30 ans du Musée national de l’Assurance maladie
 
 Château de Suscinio (Morbihan)
 
 Le plus vieux moulin à huile en activité est dans le Var
 
 
Et puis aussi...
 
 Vallée des Saints de Carnoët : île de Pâques du troisième millénaire
 
 Patrimoine (Le délicat) des herbiers landais bientôt numérisé
 
 Chantier à chœur ouvert à la basilique Saint-Denis
 
 La BnF lance un appel aux dons pour acquérir un Trésor national
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 357 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services