Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 8 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Curiosités naturelles de la Dordogne (région Aquitaine)

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Départements > Département de la Dordogne (région (...) > Curiosités naturelles de la Dordogne
Patrimoine : Départements
Département de la Dordogne : situation, physionomie générale, climat, curiosités naturelles, anciennes industries, personnages célèbres
Curiosités naturelles de la Dordogne
(Région Aquitaine)
Publié / Mis à jour le dimanche 18 avril 2010, par LA RÉDACTION
 

Bien que les collines qui couvrent en entier le département de la Dordogne ne soient pas élevées, cette région de la France n’en est pas moins très pittoresque, et assez riche en curiosités naturelles.

On y rencontre des sources abondantes, dont quelques-unes donnent naissance à de véritables rivières ; les plus remarquables sont, dans le bassin de la Vézère : la Doux de la Cassagne, qui alimente le Coly, et la Doux du Bugue ; dans le bassin de l’Isle : la source de la Glane, à quelques kilomètres en aval de Savignac-les-Églises ; celles du Toulon à Périgueux, celle du Gour de Saint-Vincent, alimentée par une perte de l’Auvezère au moulin du Souci, la fontaine de l’Abîme ou du Moulinot près de Razac, au pied même d’un talus du chemin de fer de Périgueux à Coutras ; celles de Sourzac : cette dernière s’échappe d’une grotte, et l’orme une petite rivière qui, après s’être précipitée d’une hauteur de 12 mètres, va se jeter dans l’Isle ; enfin, dans le bassin de la Dronne, celle du Puy-de-Fontas, à 1 500 mètres de Bourdeilles ; celle du Bouillidou de Creyssac, et, dans le bassin de la Lizonne, de nombreuses fontaines fort pures et fort abondantes.

Il est d’autres sources qui, pour être moins importantes, n’en sont pas moins remarquables. Nous ne citerons que le ruisseau de la Rège, qui laisse échapper des gaz inflammables ; la fontaine incrustante de Saint-Astier, la fontaine intermittente de Marsac ; les sources minérales de la Bachellerie, du Panassou, de Bandicalet, de l’Isle et de Fontaine-Cordelière.

Un beau spectacle est celui qu’offre la Dordogne à Lalinde, où elle forme les rapides auxquels on a donné les noms de Saut de la Gratusse, du Grand-Toret et des Porcherons. N’oublions pas de parler des nombreuses grottes que renferme ce département et que l’on rencontre quelquefois en grand nombre dans les vallées où coulent les rivières. Celles qui offrent le plus d’intérêt sont les fameuses grottes des Eyzies, au-dessus du confluent de la Vézère et de la Beüne : des savants s’en sont beaucoup occupés et s’en occupent encore à cause des ossements et des divers débris de « l’industrie préhistorique » qu’on y a découverts et qui abondent non seulement sur ce point, mais encore dans toute la vallée de la Vézère ; celles du Moulin-Grenier, ou Chambre-Noire, de Saint-Laurent-sur-Manoir, de Gouts-Rossignols ; de Saint-Capraise-d’Eymet, de Lamonzie-Montastruc (belles stalactites) ; celles du Moustier, qui renferment des ossements ; d’Azerat, profonde d’au moins 200 mètres ; celle d’Ajat, où s’éteignent les flambeaux ; et enfin, la plus grande de toutes, une des plus remarquables de France, la grotte de Miremont, vulgairement désignée dans le pays sous le nom du Trou de Granville. Elle se compose d’un grand nombre de vastes salles et de couloirs remplis d’admirables stalactites. La Grande-Branche mesure 1 067 mètres, et la totalité de ses ramifications offre un développement de 4 229 mètres.

Les paysages gracieux et pittoresques abondent dans les vallées de la Dronne, de l’Isle, de la Dordogne, de la Vézère et de l’Auvezère. Nous citerons seulement les roches et les talus des rives de la Dordogne, vers Domme ; les beaux rochers qui bordent, au Moustier, le cours de la Vézère ; les gorges du Génis où court l’Auvezère ; enfin les rochers qui bordent ou surplombent la Dronne un peu en amont de Bourdeilles.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !