Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 9 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Climat de la Dordogne (région Aquitaine)

Patrimoine : Départements
Département de la Dordogne : situation, physionomie générale, climat, curiosités naturelles, anciennes industries, personnages célèbres
Climat de la Dordogne
(Région Aquitaine)
Publié / Mis à jour le dimanche 18 avril 2010, par LA RÉDACTION
 

Le département de la Dordogne, situé sous le 45e degré de latitude, c’est-à-dire à égale distance du pôle et de l’Équateur, en d’autres termes, dans la zone éminemment tempérée, appartient au climat girondin ou du sud-ouest. Ce climat est l’un des sept entre lesquels on a l’habitude de partager la France. Il est généralement sain, si ce n’est dans la Double, quoique chargé quelquefois d’humidité. La température y est douce et agréable ; mais elle varie en raison de la configuration du sol ; ainsi elle est plus froide dans les pays montueux ou découverts que dans les vallées basses et les parties couvertes de bois, plus froide sur les granits du Nontronais que sur les craies et les calcaires.

En rnoyenne, la température la plus élevée est de 27 à 32 degrés centigrades, et la température la plus basse de 10 à 14 degrés au-dessous de zéro. L’hiver et le printemps sont très pluvieux ; l’été est fort sec ; l’automne est la plus belle saison. La température moyenne de l’hiver est légèrement plus élevée que celle de Paris, qui est de 5 degrés au-dessus de zéro. Il tombe rarement de la neige et jamais en abondance. Les vents dominants sont ceux du nord et surtout ceux de l’ouest ; ces derniers, qui viennent du golfe de Gascogne, règnent presque habituellement pendant cinq mois de l’année. C’est à tort qu’on leur a attribué les fièvres endémiques qui ont sévi dans une partie de ce département.

Si la pluie tombée dans l’année restait sur le sol sans filtrer sous terre, et sans s’évaporer dans l’air, on aurait à la fin des douze mois, à Périgueux, Ribérac, Bergerac, 50 centimètres d’eau, et 80 centimètres vers Sarlat et Nontron. C’est moins que la moyenne de la France, qui est de 77 centimètres.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !