Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 novembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

10 janvier 1382 : mort de Jean Desmarets, avocat du roi Charles VI

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Janvier > 10 janvier > 10 janvier 1382 : mort de Jean (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 10 janvier. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
10 janvier 1382 : mort de Jean Desmarets,
avocat du roi Charles VI
Publié / Mis à jour le mercredi 9 janvier 2013, par LA RÉDACTION
 

Charles VI, roi de France, n’étant encore âgé que de quatorze ans, alla secourir le comte de Flandres contre lequel les Gantois s’étaient révoltés. Il remporta le 27 novembre 1382, la célèbre victoire de Roosebeke (Rosebecque), dans laquelle Boucicaut fit ses premières armes.

Pendant son absence, les Parisiens se révoltèrent contre les collecteurs des aides et gabelles ; ils brûlèrent les bureaux, tuèrent les commis. On appela ces séditieux Maillotins, parce qu’ils se servaient de maillets. Charles étant revenu triomphant, tira une vengeance éclatante ; mais des innocents furent confondus avec des coupables. Du nombre des premiers fut l’avocat du roi, Jean Desmarets, magistrat respectable, dont tout le crime était d’avoir encouru, par son intégrité, la haine des ducs de Berry et de Bourgogne. Arrivé au lieu du supplice, on le pressa de demander pardon au roi.

« Maître Jean, lui disait-on, criez merci au roi, afin qu’il vous pardonne. » A quoi il répondit : « J’ai servi au roi Philippe son grand aïeul, au roi Jean et au roi Charles son père bien et loyaulement, et oncques ces trois ne me surent que demander ; et » aussi ne feroit cestui, s’il avoit âge et connoissance d’homme. A Dieu seul veuil crier merci. » Cette exécution tira des larmes de tous les assistants.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !