Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Annuaire communes, villes et villages de la Charente-Maritime. Répertoire, liste de sites - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Guide : Villes, Villages > Charente-Maritime
Guide : Villes, Villages
Annuaire des communes de la Charente Maritime : répertoire des sites officiels et personnels consacrés aux villes et villages présents sur le Web
Charente-Maritime
 
Office de tourime de vaux sur mer en Charente Maritime, entre Bordeaux et la Rochelle.
 
 
Site de la commune de Montils.
 VISITER ce site
 
Commune de Mortagne sur Gironde (Charente-Maritime), ses artisans, ses commerces, ses loisirs, son port de pêche, sa mairie...
 VISITER ce site
 
Néris les Bains, station thermale située en Auvergne, près de Montluçon, vous accueille. Différentes sections vous sont proposées : Mairie et Citoyens, Tourisme, Thermalisme, Agenda des manifestations.
 VISITER ce site
 
Le Bourg de Nieul-sur-Mer, situé à 8 km de La Rochelle dans un creux de terrain, irrigué par un petit cours d’eau « le Gô », isolé de la mer par les marais de Lauzières et des mottes, est assez marqué par son histoire. La vigne. La vigne couvrait la campagne autour de La Rochelle au XIIIe siècle. Ce vin connu sous le nom de « vin de La Rochelle » occupait une main d’œuvre nombreuse pour traiter la vigne. Très réputé, il était exporté vers les pays du Nord. Une flottille de petits bateaux naviguait toute l’année. Le vin blanc produit à Lauzières était le meilleur du pays. Une profession prospère était celle des tonneliers. Ils fabriquaient des tonneaux, des pipes, des barriques. En 1880 le phylloxéra s’attaque au vignoble et l’anéantit. Pour Nieul ce fut un désastre économique. Les villageois vivaient de la vigne et de la mer. Ils se tournèrent vers la mer, vivant de la pêche et des huîtres. Aujourd’hui le nom de certaines rues traduit encore de la culture de la vigne : rue du Treuil Chauray, du Treuil Boulard, du Treuil Bâton. Le treuil est le nom communément donné au pressoir à vin.
 VISITER ce site
 
Oléron (Ile d’) (site partenaire)
Découvrez l’ile d’Oléron avec Oleron Mag, guide touristique et pratique sur l’île d’oléron (Location de Vacances, Hébergement, Hotel, camping, gîte, chambre d’hôtes, Immobilier, Agence Immobilière, ostreiculture...)
 VISITER ce site
 
Oléron, la plus vaste des îles métropolitaines françaises après la Corse (35 km de longueur, 12 km dans sa plus grande largeur, 34 mètres à son point culminant (à la dune de Saint Trojan), 90 km de côtes, une superficie de 175 km2, 19 000 habitants permanents), est demeurée des origines à la Seconde Guerre mondiale un site stratégique très convoité, qui se trouve inclus tant dans le système de défense des côtes de Vauban, que dans le mur de l’Atlantique. Les communautés religieuses, implantées très tôt à Saint Georges, au Château ou à Saint Denis, y ont développé salines et vignobles, qui devaient faire sa richesse. Dès le 12ème siècle en effet, l’île vend ses produits à l’Angleterre et aux pays du Nord de l’Europe et son expérience du commerce permet à ses hommes de loi de concevoir le premier code maritime européen : les rôles d’Oléron, que complète le coutumier d’Oléron. La douceur de son climat et la beauté de ses plages ont attiré dès la fin du 19ème siècle quantité de touristes. Toujours nombreux, ceux-ci sont aujourd’hui conquis par ses villages aux maisons basses, ses paysages dégagés parcourus par de pittoresques petites routes, ses vastes forêts, ses plages de sable fin, ses petits ports, marais et chenaux, devenus le domaine des ostréiculteurs.
 VISITER ce site
 
Oleron - Ile d’Oléron - Guide touristique de référence / Découvrez l’Ile d’Oléron sous tous ses aspects : Tourisme, Accès, Campings, Hôtels, Restaurants, Découverte, Produits du terroir, Histoire, Patrimoine, News, Evénements annuels, etc...
 VISITER ce site
 
Petit site sur l’ile d’oléron, ses caractéristiques, son histoire et ses lieux de vacances. Tourisme ile d’oléron.
 VISITER ce site
 
Oléron (Ile d’) (off. de tourisme)
La Maison du Tourisme de l’île d’Oléron et du bassin de Marennes vous aide à organiser votre séjour : hôtels, Campings, Chambres d’hôtes, Locations, ...
 VISITER ce site
 
Bienvenue sur le siste de la Communauté de Communes de la Plaine d’Aunis.
 VISITER ce site
 
La Commune de Pons à votre disposition et vous accompagne dans vos démarches : environnement, activité économique, école & jeunesse, loisirs, culture, sports, manifestations, hébergements, restaurations, associations, transports, infos santé, infos pratiques et légales....
 VISITER ce site
 
Site officiel de la commune de Pont l’Abbé d’Arnoult en Charente-Maritime. Par sa situation à proximité du littoral atlantique (Oléron, Royan), de Rochefort, Saintes, La Rochelle et de la région de Cognac et par ses propres atouts PONT L’ABBE D’ARNOULT est un lieu de séjour idéal qui dispose de tous les équipements touristiques nécessaires (camping, piscine, restaurants, chambres d’hôtes…). Ancien bourg fortifié, PONT L’ABBE D’ARNOULT a conservé un riche patrimoine (église du 12ème, ancienne poterne, prieuré…) et a accueilli des explorateurs célèbres (René Caillé et Victor Liotard).Cité agréable et pittoresque située sur les falaises des Cadorettes, elle réunit tous les services pour répondre à vos besoins.
 VISITER ce site
 
La Commune de Port d’Envaux compte 1 012 habitants. Elle est située sur la rive gauche de la Charente, à 12 km en aval de Saintes. Sa superficie est évaluée à 2 255 ha, dont 1/3 de bois, 1/3 de terres agricoles et 1/3 d’habitations. Une salle polyvalente et une salle des fêtes permettent d’assister à des spectacles et de faire du sport. Une nouvelle mairie a été inaugurée en février 2003 avec médiathèque et point informations touristiques (Juillet et Août). La Commune de Port d’Envaux, bordée par la Charente, accueille des bateaux (appontements), des baigneurs et des pêcheurs. Des locations de canoës, de pédalos sont possibles . Elle offre également une promenade aménagée, une aire de loisirs (pique-nique, parking) ainsi que des sentiers de randonnées pédestres balisés.
 VISITER ce site
 
Decouvrez la commune de Port-des-Barques et l’île Madame en Poitou-Charentes, situation, loisirs, camping, services, infos pratiques, contacts, etc
 VISITER ce site
 
PUILBOREAU fut érigée en commune le 12 mai 1858 à partir de territoires pris sur les communes de DOMPIERRE et de LAGORD. Elle comptait alors 312 âmes. Son maire était Monsieur Guillaume DAYRAS. C’est en 1199 qu’apparut la première mention de ce village sous le nom de "Podioliborelli" lors de la réception d’une délégation rochelaise par la reine Aliénor d’Aquitaine. Le nom du village se transforma avec le temps, passant de Poyliboreau à Puyle-Boreau, Pilboreau et enfin PUILBOREAU. Au XVIème siècle, le territoire de la commune actuelle est partagé en nombreuses petites seigneuries telles que Puilboreau, Baillac, La Tourtillère, La Vallée. Sur le plan religieux, la Seigneurie est desservie par la paroisse de DOMPIERRE, puis, à partir du XVlIIIème siècle par celle de LAGORD. Le domaine de la Seigneurie de PUILBOREAU (ainsi que ses environs) était planté de vignes. Le vin de la banlieue de LA ROCHELLE se vendait en ville ou se transformait déjà sur place, dans les brûleries, en une eau-de-vie convenable pour le commerce. Il était déjà célèbre au temps de Philippe Auguste. La terre de PUILBOREAU passa peu à peu sous le contrôle du négoce rochelais.
 VISITER ce site
 
Découvrir l’Ile de Ré sur 4 saisons - Tout savoir pour vivre et séjourner sur l’Ile de Ré : hébergements (hôtels, campings, locations de vacances, chambres d’hôtes...), infos pratiques, horaires des marées...Les 3 centres de thalassothérapie.
 VISITER ce site
 
Rochefort exhale ce parfum d’aventure et d’exotisme propre aux arsenaux qui préparaient les grandes expéditions. De Rochefort sont partis La Fayette pour libérer les Américains, Trivier pour traverser l’Afrique, Caillé pour gagner Tombouctou, Bellot pour parcourir le Pôle Nord, et beaucoup de grands navigateurs et voyageurs. Des explorateurs rapportaient à Rochefort des plantes exotiques, objets de recherches médicales et pharmaceutiques. Michel Bégon correspondait avec des collectionneurs et des scientifiques du monde entier. Des Atilles, il raménera une plante grasse qui sera baptisée du nom de "Bégonia". L’Hermione, frégate construite à Rochefort, en est partie en 1780 emmenant les Français et le marquis de La Fayette vers la guerre d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique. Aujourd’hui, l’Hermione est reconstruite dans l’arsenal de Rochefort. Le chantier a commencé en juillet 1997 et va durer 10 ans.
 VISITER ce site
 
Site officiel de la Ville de La Rochelle. Informations sur La Rochelle : histoire, activités liées à la mer, économie, tourisme, culture, écologie, université, quartiers, actualité, loisirs, agenda des manifestations.
 VISITER ce site
 
ROMEGOUX : Site d’informations sur notre commune. ROMEGOUX, petite bourgade de 515 habitants(1) (les Romegousiens), est située environ à mi-distance d’une ligne Saintes Rochefort (Position GPS : 45°52’21’’ nord & 0°48’12’’ ouest). Rattachée au canton de Saint Porchaire et à l’arrondissement de Saintes, elle occupe une superficie de 1325 hectares sur la rive gauche de La Charente, dont 127 hectares sont boisés (soit 9,6%). Proche de l’axe routier Saintes Rochefort (la RN137), elle fait partie intégrante de la Saintonge romane. ROMEGOUX est une commune vallonnée (dénivelé de 23m) avec autour du bourg, dix-huit hameaux : Bapaille ; La Basse Vergnée ; La Bellivière ; La Bironnerie ; Les Bonnauds ; La Charrie ; Les Creuseaux ; L’Epine ; La Grange ; La Haute Vergnée ; Les Jauneaux ; La Liéterie ; La Liotère ; La Métairie ; Les Papillons ; La Renaudière ; Les Rouillons et La Treuille. Deux moulins à eau, installés sur Le Bruant, se trouvent non loin du fleuve Charente : Le moulin du Champ et celui du Besson. Au moyen-âge, il existait, à côté de ce dernier, un petit port sur La Charente pour l’exportation de pierres de taille (venant des carrières alentours), de farine (produite, notamment par le moulin du Besson) et de vin. Il a existé également sur la commune, deux moulins à vent au hameau de l’Epine. Pour avoir plus d’informations sur tous les moulins, cliquez ici. Un sentier de grande randonnée, le GR360 (se terminant au nord-ouest de l’Espagne, à St Jacques de Compostelle) passe par le sud puis par l’est de la commune.
 VISITER ce site
 
Origine étymologique : Rufiacum (faisant référence à un domaine de l’époque gallo-romaine dont le propriétaire se nommait Rufius). Située en Haute Saintonge, à mi-chemin entre Saintes et Cognac, cette commune de Charente-Maritime est limitée au nord par le fleuve Charente, à l’ouest par la commune de St-Sever-de-Saintonge, à l’est et au sud par celle de Montils. Son sol (terrains secondaires de type crétacé supérieur) est formé de terre de groie, de terrasses alluviales quaternaires et d’alluvions récentes. Les principales cultures sont la vigne et les céréales. La population, stable depuis les années 1920, se déséquilibre, aux dépens de l’artisanat et métiers de la terre, au profit des habitants travaillant sur les grandes villes avoisinantes.
 VISITER ce site
 
Royan (off. de tourisme)
Site de l’office de Tourisme de Royan, Charente Maritime. L’Office Municipal de Tourisme de ROYAN Etablissement Public est chargé principalement de la communication, de la promotion, des relations avec la Presse et les Médias, de tous les outils T.I.C. et de la gestion du Palais des Congrès de Royan. Nous coordonnons le développement touristique sur Royan et gérons le Tourisme d’Affaires. La station la plus renommée de la côte atlantique.
 VISITER ce site
 
Le site Royan Location vous proposes des informations sur les agences immobilieres, offices et hotels de tourismes, les restaurants, les hotels, ...
 VISITER ce site
 
Cyber gazette de Royan, magazine généraliste.
 VISITER ce site
 
Le site officiel de la commune de SAINT-AGNANT.
 VISITER ce site
 
Saint-Agnant commune faisant partie de la communauté de ville de Rochefort. Parmi les sites les pittoresques, La Tour de Brou. Le Château de La Roche-Courbon, construit au XVe siècle. Et les Marais qui entourent sa région.
 VISITER ce site
 
St Augustin sur Mer, commune de Charente Maritime (proche de Royan), située dans le Poitou Charentes, faisant partie des régions les plus ensoleillées, est fortement convoitée pour son village calme, sa nature vivifiante qui garantissent des vacances reposantes. St-Augustin, commune touristique du Pays Royannais, offre de nombreuses activités telles que les randonnées cyclistes, pédestres et équestres mais aussi la découverte de curiosités aux alentours. La pêche, loisir prisé de tous, peut être pratiquée dans le marais de Saint Augustin ou plus sportivement en bord de mer. Saint Augustin est située à 5 Km de la mer où les plages de sable fin sont très appréciées par les touristes, ainsi que les activités liées au nautisme. La capacité d’hébergement (6 campings, un gîte rural, et locations meublées) permet d’accueillir de nombreux visiteurs.
 VISITER ce site
 
Saint-Ciers-du-Taillon, son histoire, ses habitants, recensement 1851, cartes postales anciennes. Saint-Ciers-du-Taillon est situé dans la partie la plus au sud de la Charente Maritime la Haute Saintonge. Il fait partie du canton de Mirambeau et est traversé par la route nationale 730 qui relie Bordeaux à Royan en longeant l’estuaire de la Gironde.
 VISITER ce site
 
Saint-Dizant-du-Gua (site partenaire)
Site sur la commune de Saint-Dizant-du-Gua, village de France en Charente-Maritime, nature et oiseaux.
 VISITER ce site
 
Site officiel de la commune et de la mairie : informations pratiques, et renseignements pour la population, services publics et associatifs.
 VISITER ce site
 
Saint-Georges-de-Didonne paisible village agricole au XIIème siècle, devenu station de pilotage vers la fin du XVIIème siècle, Saint Georges de Didonne s’ouvrira aux touristes vers les années 20, avec la création du lotissement du parc de Vallières. En 1950, un véritable plan d’aménagement est institué qui évolue au gré des projets jusqu’à nos jours.
 VISITER ce site
 
Accéder aux pages < 1 | 2 | 3
 
 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !